29/01/2021 16:10
Depuis le 10 janvier, les habitants des deux communes frontalières de Bac Ly et de My Ly dans la province de Nghê An peuvent trouver gratuitement des vêtements, chaussures et autres affaires de première nécessité dans une maison bâtie par des garde-frontières locaux.
>>Les gardes-frontières exhortées à bien contrôler les entrées illégales
>>Les gardes-frontières de Dàm Thuy accompagnent les minorités ethniques locales

À l'intérieur de la maison caritative des garde-frontières de Bac Ly dans la province de Nghê An.
Photo : THNA/CVN

La maison se trouve au centre du village de Huôi Cang 1 dans la commune de Bac Ly, province de Nghê An (Centre). Avec le slogan "Ai cân dên lây - Ai co se chia", littéralement en français "Prenez ce dont vous avez besoin, laissez ce que vous n’utilisez plus", écrit sur un panneau fixé sur la façade, cette maison en bois ressemble à un supermarché. Mais à la différence des supermarchés ordinaires, celui-ci ne fait pas payer sa clientèle, majoritairement des personnes en situation difficile.

Faire le bonheur des défavorisés

Cut Van Hoàng, habitant du village de Huôi Cang 2, s’y est rendu pour prendre des objets de première nécessité. "Les objets proposés ici sont très utiles pour les habitants des régions frontalières. Nous sommes très reconnaissants aux garde-frontalières locaux", a-t-il confié touché, après avoir pris une paire de sandales et quelques fournitures d’écoles pour son petit-fils.


Renforcer le gagne-pain
pour une vie plus stable

 
Pour la période de 2019-2020, afin d’aider les habitants à sortir de la pauvreté, les cadres et garde-frontières de My Ly ont offert des bœufs servant de reproducteur et des couples de boucs à cinq foyers modestes de la commune de Bac Ly, en plus des aides données à trois familles sinistrées par des incendies. Cette unité a aidé également pratiquement 130 foyers soit plus de 670 personnes, a pris en charge le parrainage de personnes âgés vivant seules et sept élèves ayant de bons résultats dans leurs études et issus de familles très démunis.
 
Bac Ly et My Ly sont deux localités pauvres du district de Ky Son. Bac Ly totalise 13 villages abritant des personnes issues de trois ethnies minoritaires : Mông, Thai et Kho Mu. Actuellement, plus de la moitié des foyers de la commune ont des revenus très modestes. De nombreuses familles n’ont pas suffisamment de ressources alimentaires et vivent d’aides sociales diverses. La maison est donc d’une grande utilité et une aide effective des garde-frontières de My Ly pour les habitants.

Selon le lieutenant-colonel Nguyên Sy Duc, responsable du poste-frontière de My Ly, la construction a nécessité deux mois. La maison est le lieu de réception des objets que nous plaçons au bénéfice des habitants, surtout les plus démunis. "Outre le but d’aider les gens, nous comptons faire de cette maison un abri de refuge pour les habitants ou visiteurs au cas de phénomène climatique extrême ou de catastrophe naturelle. Autrement dit, il s’agit non seulement d’un lieu de partage de matériels mais aussi d’un outil de partage de sympathie", a souligné le lieutenant-colonel.

Afin de favoriser le choix des affaires, les garde-frontières de My Ly ont également prévu des cintres pour les habits et des étagères pour les livres. Les habits sont même repassés avant d’être exposés. Les articles les plus prisés sont les vêtements chauds qui permettent de résister au froid rigoureux de l’hiver.

Voyant la joie des habitants grâce à cette maison caritative, le vice-président du comité populaire de la commune de Bac Ly est très touché. "Les autorités prennent en considération la contribution du poste-frontière de My Ly. Nous sommes toujours prêts à les aider à perfectionner la maison", a-t-il fait part.

Hai Thuong - Mai Quynh/CVN
 

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Hà Nam préserve et promeut l’art traditionnel

Cat Bà s’oriente vers le tourisme vert et durable Située à 45 km au large de la ville de Hai Phong (Nord), l’île de Cat Bà est une destination attrayante qui occupe une place particulièrement importante dans la Stratégie de développement touristique de la ville, et du Vietnam en général. Possédant de grands potentiels, Cat Bà veut devenir une destination touristique verte de classe mondiale.