23/05/2018 21:47
La lycéenne pakistanaise tuée vendredi 18 mai lors d'une fusillade au lycée de Santa Fe (États-Unis) qui a fait dix morts a été inhumée mercredi 23 mai à Karachi (Sud), la plus grande ville du Pakistan.

>>Le gouverneur du Texas demande une minute de silence en mémoire des victimes
>>Au Texas, où les armes sont reines, peu de mobilisation après la fusillade

 

Les obsèques de Sabika Sheikh le 23 mai à Karachi ont réuni des centaines de personnes. Photo: AFP/VNA/CVN


Une garde d'honneur a accueilli au petit matin la dépouille de Sabika Sheikh, 17 ans, à son arrivée à l'aéroport de Karachi. Des représentants du gouvernement provincial du Sindh, dont Karachi est la capitale, étaient présents, tout comme le consul américain au Pakistan, John E. Warner.

Son cercueil, recouvert d'un drapeau pakistanais, a été conduit au domicile familial, où ses proches s'étaient réunis. Des centaines de personnes se sont ensuite rassemblées dans un espace public pour prier autour du cercueil et présenter leurs condoléances à la famille avant l'inhumation dans un cimetière voisin.

"Il était prévu qu'elle rentre, heureuse, le 9 juin. Qui pouvait prévoir qu'elle reviendrait de cette façon ?", s'est interrogé son oncle Muhammad Ali, dénonçant une mort "tragique". "Ma fille est une martyre et les martyrs ne meurent pas", a réagi son père Abdul Aziz.

En échange scolaire au Texas depuis dix mois, Sabika Sheikh est l'une des dix personnes tuées vendredi 18 mai par un adolescent armé qui a ouvert le feu. "La nation entière est aux côtés de la jeune Pakistanaise morte en martyre dans une attaque terroriste aux États-Unis", a déclaré à la presse Mohammad Zubair, le gouverneur de la province du Sindh.

Malgré les relations houleuses entre Washington et Islamabad, les États-Unis restent une destination étrangère prisée des étudiants pakistanais. Des milliers d'entre eux s'inscrivent dans des écoles américaines chaque année. La fusillade de Santa Fe est survenue trois mois à peine après celle de Portland, en Floride, qui avait fait 17 morts et donné naissance à un mouvement sans précédent pour le contrôle des armes.

Une "March for Our Lives" (Marchons pour nos vies) avait rassemblé un million de personnes fin mars à travers les États-Unis, sans que les responsables politiques ne prennent de dispositions légales significatives.

La fusillade de Santa Fe est la 22e à se produire dans une école américaine cette année, selon des médias américains. Les armes à feu, qui font partie de la culture des États-Unis, y tuent 30.000 personnes chaque année.


AFP/VNA/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une journée au Musée des vestiges deguerre à Hô Chi Minh-Ville

Luang Prabang, Udon Thani et Quang Ninh: un triangle de patrimoines mondiaux La promotion du triangle de patrimoines mondiaux lors d’un forum commun a offert des opportunités de développement des produits touristiques empreints des particularités culturelles de chaque pays, contribuant ainsi à créer des circuits attrayants, notamment pour les touristes venant d’Europe et d’Amérique du Nord.