07/09/2019 22:49
La Commission juridique de l’Assemblée nationale du Vietnam vient de se réunir en session plénière afin de discuter du rapport du gouvernement sur la lutte anti-corruption pour cette année.

>>Le vice-Premier ministre Vuong Dinh Huê souligne la détermination à lutter contre la corruption
>>Le Premier ministre souligne le rôle de la presse dans la lutte contre la corruption

La population soutient la lutte anti-corruption. Photo: QH/CVN


De ce rapport, il ressort que sur les huit premiers mois de l’année, 420 affaires de corruption impliquant 876 personnes ont été traitées. "Détournement de biens", "abus de pouvoir" et "réception de pots-de-vin" semblent être les infractions les plus fréquentes. Aussi navrantes soient-elles, ces affaires auront au moins eu le mérite de montrer à tous que les autorités avaient pris le problème à bras-le-corps. 

"L’arrestation de deux anciens ministres de l’Information et de la Communication et l’application de mesures disciplinaires à de nombreux membres du Parti ont été bien perçues par la population. Cela montre clairement que les cadres, qu’ils soient à la retraite ou encore en poste, peuvent subir les rigueurs de la loi comme tout un chacun"
, estime  Pham Thi Kim Loan, du barreau de Hô Chi Minh-Ville.    

Une mission permanente

Le gouvernement considère la lutte anti-corruption comme l’une de ses missions les plus essentielles pour l’année à venir. Il entend mettre l’accent sur la protection des personnes engagées dans cette lutte, sur le contrôle de la nomination des cadres, sur la responsabilité des cadres dans le dialogue avec la population et le règlement des pétitions, sur la responsabilité des cadres en cas de corruption dans leurs établissements et sur le mécanisme de contrôle du pouvoir dans la lutte anti-corruption.


"Il faut suivre de très près ce travail de façon à rectifier le tir dès que c’est nécessaire. De cette façon, la discipline sera plus stricte, et on peut alors espérer qu’il y aura moins de corruption et de gaspillage", explique Trân Quôc Trung, secrétaire du comité du Parti de la ville de Cân Tho (Sud).

Même graduellement contrôlée et en cours d’éradication, la corruption est un phénomène dont l’évolution est complexe, au Vietnam. Mais les autorités font preuve d’une détermination telle qu’il est permis d’espérer une réelle transparence de la vie publique dans un avenir proche. 

VOV/VNA/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrir les secrets de fabrication des gâteaux de lune

Ban Giôc, les plus grandes chutes d’Asie du Sud-Est Situées dans la province septentrionale de Cao Bang, à la frontière avec la Chine, les chutes de Ban Giôc sont les plus grandes d’Asie du Sud-Est. C’est une destination formidable pour les touristes désireux de sortir des sentiers battus.