10/09/2021 17:21
Le scrétaire général du Parti  communiste du Vietnam (PCV), Nguyên Phu Trong, a déclaré lors d’une réunion du Bureau politique du Parti, vendredi 10 septembre à Hanoi, que la lutte contre la corruption doit être associée et synchronisée avec la lutte contre les phénomènes négatifs.
>>Les acquis de la lutte anti-corruption inspirent la confiance de la population
>>Réunion du Comité central de pilotage de la lutte contre la corruption
>>Le Comité de pilotage anti-corruption tiendra sa 20e session

La corruption et la dégradation de l’idéologie politique, de la moralité, du mode de vie ainsi que l’«auto-évolution», l’«auto-transformation» sont toutes des manifestations négatives, a indiqué le secrétaire général du PCV, Nguyên Phu Trong.

Le secrétaire général du PCV, Nguyên Phu Trong, s’exprime lors de la réunion du du Bureau politique, le 10 septembre à Hanoi. Photo : VNA/CVN

La corruption en particulier, et les phénomènes négatifs en général, font tous faire perdre la saineté à l’appareil du Parti et de l’État, portent gravement atteinte à l’honneur, au prestige, à la qualité morale et à l’exemplarité des cadres et des membres du Parti, des fonctionnaires et des employés ; font éroder la confiance du peuple dans le Parti, l’État et le régime, a-t-il expliqué.

Par conséquent, le travail de prévention et de lutte contre la corruption doit être associé et synchronisé avec la prévention et la lutte contre les phénomènes négatifs, a-t-il relevé.

Le secrétaire général Nguyên Phu Trong a recommandé que les efforts ne doivent pas se limiter à lutter et à prévenir la corruption dans le domaine économique, mais plus important encore, à lutter contre les phénomènes négatifs dans les domaines de la pensée politique, de la moralité et du mode de vie. Il a également estimé que malgré des changements tangibles, la lutte pour enrayer et repousser la dégradation en termes d’idéologie politique, de moralité et de mode de vie ainsi que les manifestations d’«auto-évolution» et d’«auto-transformation» souffre encore de nombreuses lacunes et limites et d’une grande complexité.

Le leader a souligné la nécessité d’amender et de compléter les fonctions, les missions et des attributions du Comité de pilotage central de la prévention et de la lutte contre la corruption qui doit en même temps diriger la prévention et la lutte contre la corruption et les phénomènes négatifs.

Cette instance aura pour nom le Comité de pilotage central de la prévention et de la lutte contre la corruption et les phénomènes négatifs, régissant les cadres, les membres du Parti, les fonctionnaires, les employés, notamment les cadres dirigeants et gestionnaires à tous les niveaux des organisations du système politique. Ses activités se concentrent sur la direction du travail de prévention et de lutte contre la corruption et les phénomènes négatifs, notamment la dégradation en termes d’idéologie politique, de moralité et de mode de vie au sein des cadres, des membres du Parti, des fonctionnaires, des employés des organisations du système politique. Elle dirige directement le traitement des affaires de corruption graves et complexes qui intéressent l’opinion publique, d’autres affaires et phénomènes négatifs portant gravement atteinte à l’honneur, au prestige, à la qualité morale et à l’exemplarité des cadres, des membres du Parti, des fonctionnaires et des employés, ou compromettant la confiance du peuple dans le Parti, l’État et le régime.

La décision du Bureau politique d’amender et de compléter les fonctions, les missions et les attributions de cette instance continue à affirmer la volonté du Parti et de l’État de prévenir et de lutter de manière énergique et incessante contre la corruption et les phénomènes négatifs pour assainir le contingent de cadres, répondant aux demandes et à la confiance du peuple dans le rôle dirigeant du Parti.
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bac Hà, une destination au fort potentiel

Phu Quôc accueillera ses premiers touristes étrangers munis de pass sanitaire électronique Le Comité populaire de la province de Kiên Giang (Sud) a décidé d’autoriser l’accueil expérimental de touristes étrangers à l’île de Phu Quôc à partir du 20 novembre.