11/04/2018 21:36
Le secteur du commerce électronique au Vietnam a connu une croissance remarquable au cours des dernières années, mais des progrès importants sont encore réalisables, ont estimé mardi 10 avril les experts à un séminaire à Hanoï.
>>L’e-commerce générera d’énormes profits en 2020
>>E-commerce : Hanoi première au niveau national

Vue du séminaire sur la logistique et l’e-commerce, le 11 avril à Hanoï.
Photo : VNA/CVN

Un manque d’uniformité dans les méthodes de livraison et de paiement peut conduire à ce que bien des entreprises laissent échapper des opportunités, ont-ils indiqué lors du séminaire organisé à Hanoï par le ministère de l’Industrie et du Commerce.

L’Association de l’e-commerce du Vietnam (VECOM) a déclaré que la croissance du commerce électronique du pays était de plus de 25% l’année dernière, et que cette croissance pourrait se maintenir entre 2018 et 2020.

Le transport maritime est considéré comme l’épine dorsale du commerce électronique, mais l’infrastructure logistique actuelle au Vietnam peine à suivre.

Un récent sondage effectué par Sendo JSC montre que plus de 40% des consommateurs ont réagi à la rapidité de la livraison, tandis que le coût de la livraison est élevé par rapport au prix moyen des biens que les consommateurs achètent.

Le directeur de Lazada Express, Vu Duc Thinh, a fait savoir que les coûts de logistique au Vietnam représentent 30% des revenus du commerce électronique, ce qui est supérieur à celui d’autres pays comme l’Inde, où le taux ne dépasse pas 15%.

En outre, il a estimé que le développement du secteur de la logistique du pays n’avait pas encore satisfait aux exigences du développement du commerce électronique.

Selon lui, avec un nombre toujours croissant de commandes par jour, les entreprises ne peuvent pas développer suffisamment de chaînes de livraison à travers le pays. Les motos sont un véhicule commun utilisé pour les livraisons, tandis que le coût de l’investissement dans le transport automobile est élevé.

On peut voir que le manque de connectivité entre les entreprises de commerce électronique et les entreprises de logistique peut entraîner des opportunités perdues pour les entreprises.

Le port de Hai Phong. Photo : Lâm Khanh/VNA/CVN

Le vice-président de l’Association des entreprises de logistique du Vietnam (VLA), Dào Trong Khoa, a déclaré que très peu d’entreprises de logistique étaient capables de  répondre aux demandes des entreprises de commerce électronique.

Si les entreprises établissent des liens les unes avec les autres pour tirer parti des services de l’autre, elles peuvent répondre à la demande des clients, a-t-il indiqué.

Le directeur de Lazada Express, Vu Duc Thinh, a recommandé que les entreprises de logistique concentrent leurs investissements sur la technologie d’automatisation, l’amélioration de la capacité opérationnelle et de la qualité des ressources humaines.

Il a également proposé de mettre l’accent sur le développement vert, et dévoilé que Lazada Express investirait dans les voitures électriques quand l’entreprise bénéficiera du  soutien des organes publics.

Lai Viêt Anh, directeur adjoint du Département du commerce électronique et de l’économie numérique, a également souligné que le système des documents juridiques a permis d’ajuster les questions fondamentales de l’e-commerce.

Cela ouvrira de meilleures opportunités pour les entreprises, en particulier dans l’investissement et la coopération pour le développement mutuel, a-t-il ajouté. 
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Le Le tourisme humanitaire, aussi appelé "volontourisme", est une forme de voyage qui concilie mission humanitaire et tourisme. Il se développe au Vietnam, notamment dans les localités montagneuses du Nord.