20/01/2022 11:24
La livre britannique se stabilisait mercredi 19 janvier face à l'euro, après un nouveau record depuis février 2020, galvanisée par l'inflation au plus haut depuis 30 ans, qui pourrait pousser la Banque d'Angleterre (BoE) à poursuivre son resserrement.
La livre sterling. 
Photo : AFP/VNA/CVN

Vers 16h35 GMT (17h35 à Paris), la livre retrouvait son niveau de la veille (+0,02% à 83,29 pence pour un euro), après avoir atteint 83,24 pence, un nouveau record depuis 22 mois.

Au Royaume-Uni, l'inflation est montée à 5,4% sur un an en décembre, un niveau plus vu depuis mars 1992.

Une telle hausse des prix devrait pousser la BoE à l'action, et les marchés estiment qu'après sa hausse inattendue en décembre, l'institut monétaire va à nouveau relever son taux directeur en février.

Si le gouverneur de la BoE Andrew Bailey a affirmé dans l'après-midi face à une commission du Parlement britannique qu'il n'avait pas encore pris sa décision pour la réunion de février, il a insisté sur les risques représentés par l'inflation.

"Nous voyons les prix de l'énergie rester plus haut plus longtemps, c'est inquiétant", notamment en raison de la crise géopolitique entre l'Occident et la Russie, a-t-il indiqué.

Face à l'euro, la livre profitait donc d'une BoE prête à agir, alors que la présidente de la Banque centrale européenne (BCE) Christine Lagarde a encore affirmé en décembre qu'elle jugeait très improbable une hausse des taux en 2022.

Toutefois, "si l'inflation devait s'avérer plus persistante, n'ayez aucun doute que nous, Eurosystème et conseil des gouverneurs de la BCE, aurons la volonté et la capacité d'adapter plus vite notre politique monétaire", a prévenu mardi 18 janvier l'un des membres de la BCE, le gouverneur de la Banque de France (BdF) François Villeroy de Galhau.

La hausse de la livre restait modérée mercredi. Plus marquée face au dollar (+0,26% à 1,3630 dollar pour une livre), elle s'expliquait surtout par l'essoufflement des acheteurs de billets verts après plusieurs séances de hausse marquée pour la devise américaine.

"Comme nous l'avons souvent observé, la BoE ne suit pas toujours le scénario écrit par les marchés", a mis en garde Laith Khalaf, analyste chez AJ Bell.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Rendez-vous au Centre de la quintessence du village artisanal vietnamien

Robinsonnade sur l’île de Tu Do  Les paysages poétiques et les caractéristiques sauvages de l’île de Tu Do dans la ville de Hai Phong attirent certainement les touristes.