12/05/2019 17:05
Les Lituaniens ont commencé à voter dimanche 12 mai pour choisir leur nouveau président, dont ils attendent qu'il réduise le fossé entre riches et pauvres qui grandit dans leur pays en dépit d'une croissance enviable.

>>Élections présidentielle et législatives en Indonésie
>>Singapour: près de 2,6 millions d'électeurs aux prochaines élections générales
 

Des Lituaniens votent par anticipation à Vilnius, le 10 mai.
Photo: AFP/VNA/CVN

Neuf candidats sont en lice au premier tour pour remplacer Dalia Grybauskaite qui achève son deuxième mandat et pourrait chercher à succéder à Donald Tusk à la présidence du Conseil européen.

Mais seuls trois d'entre eux ont une chance réelle d'atteindre le second tour prévu le 26 mai et qui coïncide avec les élections au Parlement européen.

Ces trois favoris - dont aucun en pole position, la course sera serrée - sont le Premier ministre de centre gauche Saulius Skvernelis, l'ancienne ministre des Finances Ingrida Simonyte, soutenue par les conservateurs, et l'économiste indépendant Gitanas Nauseda.

Alors que Mme Simonyte est la préférée des citadins fortunés et éduqués, le discours aux accents populistes de M. Skvernelis plaît dans les zones rurales défavorisées.

M. Nauseda propose, quant à lui, de combattre l'injustice sociale partout dans ce pays de 2,8 millions d'habitants, à la démographie déclinante pour cause, notamment, de migration massive de jeunes vers l'Occident.

Le thème des inégalités qu'il faut réduire est développé aussi, en des termes différents, par ses deux plus proches concurrents.

Environ un quart de la population - surtout les ruraux - vit au dessous du seuil de pauvreté, fixé à 307 euros par mois.

"Les citoyens ont soif de justice sociale et cherchent un candidat capable de surmonter la polarisation sociale actuelle", déclare à l'AFP Donatas Puslys, analyste à l'Institut d'analyse politique de Vilnius.

Tous les candidats sont des partisans convaincus de l'Union européenne et de l'OTAN.

Les Lituaniens ont vu leurs salaires croître de près de 10% par an ces deux dernières années. Le salaire moyen brut a atteint 970 euros. Mais la pauvreté et les inégalités de revenus restent parmi les plus élevées de l'UE.


AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Universités francophones d'Asie-Pacifique au rendez-vous à Hô Chi Minh-Ville

Le jardin Ave Maria et la magnifique cathédrale de Bùi Chu attirent les touristes Le jardin Ave Maria et la cathédrale Notre-Dame-Reine-du-Rosaire de Bùi Chu âgée de 135 ans, sont devenus depuis longtemps une destination attrayante pour de nombreux touristes vietnamiens et étrangers.