22/11/2017 20:04
Un colloque de promotion de l’investissement et du commerce dans le secteur agricole a eu lieu récemment à Wakayama (Japon). L’objectif était de dynamiser la coopération entre les entreprises du Vietnam et du Japon dans ce domaine.
>>Vietnam et Japon renforcent leur coopération économique
>>Créer une place digne des fruits du Vietnam sur le marché mondial

Chez une ferme de la Société par actions de citron du Vietnam (Chanh Viêt) dans la province de Long An (Sud).
Photo : Bao Dau Tu/CVN

Lors du colloque, le gouverneur de la préfecture japonaise de Wakayama a souligné que la partie japonaise s’intéresse de près à la coopération dans l’investissement et le développement dans le secteur agricole entre les deux pays, entre les localités de Wakayama et Long An en particulier.

«Avec ses particularités agricoles, la province de Long An pourra exporter au Japon ses produits agricoles satisfaisant les standards du Japon», a-t-il ajouté.

À cette occasion, Nguyên Van Hiên, directeur de la Société par actions de citron du Vietnam (Chanh Viêt), s’est déclaré réjoui de la pénétration de la lime (ou citron vert) et produits dérivés du Vietnam sur le marché japonais.

«Hormis la lime fraîche, des produits dérivés comme boisson à la lime, essence extrait de zest de lime, lime en poudre, zest de lime séché… ont été présentés sur le marché japonais. Nous pensons que ces produits pourront bientôt se faire une place sur le marché japonais», a-t-il exprimé.

Chanh Viêt a déjà exporté ses produits vers plusieurs pays européens. Il y a peu de temps, des partenaires du marché halal ont aussi souhaité importer des produits de Chanh Viêt. 

CPV/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une visite inoubliable à Quang Ninh pour les étudiants de l’IFI

Pour édifier un environnement touristique sans tabac La 6e conférence des pays de l’ASEAN sur l’édification des villes sans tabac a été organisée mardi 20 novembre dans la ville de Hôi An, province de Quang Nam (Centre). Elle était placée sous les auspices du ministère vietnamien de la Santé et de l’Organisation mondiale de la santé au Pacifique occidental.