04/03/2021 18:53
Le ministre des Transports a chargé le Comité de gestion des projets ferroviaires de son ministère de préparer un rapport d'étude de préfaisabilité pour une ligne reliant Hô Chi Minh-Ville à Cân Tho, d'un investissement total d'environ 10 milliards d'USD.

>>La ligne ferroviaire à grande vitesse Nord-Sud en projet
>>La ligne ferroviaire Nord-Sud dans le Top 10 des plus belles du monde
 

L’entrée en service de la ligne ferroviaire à grande vitesse pourrait diminuer considérablement le temps de déplacement, à environ 45 minutes/trajet.
Photo : VNA


Après sept ans d’études, l'Institut des sciences et technologies Phuong Nam (PNSTI) a parachevé son rapport final proposant des modifications du projet de train à grande vitesse Hô Chi Minh-Ville - Cân Tho, dont une proposition d’ajouter neuf stations dans des villes satellites. Ce rapport a été envoyé au Comité populaire de Hô Chi Minh-Ville et au ministère des Transports.

Selon la précédente planification détaillée du projet, la ligne irait de la gare de fret d'An Binh (Di An, Binh Duong) à Cân Tho, avec une longueur de 173,677 kilomètres et 14 stations.

Pour l’heure, selon les propositions de l'Institut des sciences et technologies Phuong Nam, la longueur totale de cette ligne serait raccourcie de plus de 5km, ce qui permettrait d’économiser près de 200 millions d'USD de coûts de construction.

Dans le rapport de PNSTI, la future ligne ferroviaire à grande vitesse Hô Chi Minh-Ville - Cân Tho aurait une longueur totale de 134,9 km et traverserait cinq villes et provinces - Hô Chi Minh-Ville, Long An, Tiên Giang, Vinh Long, Cân Tho - avec neuf terminaux. Le point de départ serait la gare de Tân Kiên (Hô Chi Minh-Ville) et le point d'arrivée, celle de Cân Tho (ville de Cân Tho).


À ce jour, le projet a attiré plus de 20 sources de capitaux internationaux venus des États-Unis, de pays européens et de fonds financiers internationaux.

Il faut actuellement au moins 4-5 heures pour aller de Hô Chi Minh-Ville à Cân Tho par voie routière à cause des embouteillages. L’entrée en service de la ligne ferroviaire à grande vitesse pourrait diminuer considérablement le temps de déplacement, le ramener à environ 45 minutes/trajet.

Selon une étude de l'Agence japonaise de coopération internationale (JICA), le trafic ferroviaire dans les provinces du delta du Mékong et à Hô Chi Minh-Ville atteindrait 46,5 millions de passagers et 147,5 millions de tonnes de marchandises/an.


VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les pousses de bambou contribuent au refus de la pauvreté

Quang Ninh, Hai Duong et Bac Giang coopèrent dans le tourisme Trois provinces de Quang Ninh, Hai Duong et Bac Giang (Nord) s’engagent à accélérer leur coopération interprovinciale pour développer le tourisme, en particulier le tourisme spirituel avec comme principal atout : le complexe paysager de Yên Tu.