21/04/2021 14:06
Les députés allemands votent mercredi 21 avril une loi qui renforce les pouvoirs d'Angela Merkel pour durcir la lutte contre la troisième vague de la pandémie, y compris en imposant des couvre-feux nocturnes très controversés dans le pays.
>>La CDU soutient à Armin Laschet au poste de chancelier allemand
>>Virus : restrictions à la frontière franco-allemande

La chancelière allemande Angela Merkel prend la parole devant le Bundestag, le 16 avril à Berlin. Photo : AFP/VNA/CVN

Le Bundestag devrait adopter cette réforme de la loi sur la protection contre les infections, défendue par la coalition entre les conservateurs et les sociaux-démocrates, qui disposent d'une majorité à la chambre basse du parlement.

Pour entrer en vigueur, Angela Merkel devra encore passer devant le Bundesrat, probablement jeudi 22 avril.

Son objectif: augmenter les compétences du pouvoir central dans les domaines sanitaire et éducatif, normalement prérogatives des régions.

Pour le gouvernement, il est primordial de prendre le contrôle sur la gestion de la pandémie. Celle-ci a fait plus de 80.000 morts dans le pays depuis un an et la troisième vague d'infections n'a pas encore atteint son pic.

Il s'agit d'imposer un verrouillage sévère de la vie publique, prévu dans un premier temps jusqu'au 30 juin, dès que le taux d'incidence, qui mesure les infections sur une semaine, est supérieur à 100 pendant trois jours.

Le déclenchement automatique de ce "frein d'urgence" doit mettre un terme aux tensions avec les régions, qui jusqu'ici ont aménagé voire ignoré des mesures strictes pourtant décidées avec leur aval.

"Le virus ne pardonne aucune demi-mesure, elles ne font qu'empirer les choses", a mis en garde la chancelière en défendant son projet devant les députés mercredi dernier.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’art au cœur du développement urbain de Hanoi

Un hôtel à Phu Yên parmi les meilleurs au monde Le magazine de voyage américain Travel and Leisure a nommé l’hôtel Zannier Bai San Hô, dans la province de Phu Yên, parmi les 73 meilleurs hôtels du monde en 2021. C'était le seul hôtel vietnamien à faire partie de cette liste compilée par les rédacteurs dudit magazine.