25/06/2020 17:40
La Sonmai, spécialisée dans la fabrication de coques pour téléphones portables en laque, a remporté en mai le prix de Bronze dans la catégorie "Tradition - Accessoires" de la 99e édition de l’ADC Annual Awards (New York, USA). Elle a également brillé à l’A' Design Award 2020 (Italie) en étant l'une des six lauréats du prix du design.
>>La peinture traditionnelle à la laque se décline en styles chatoyants
>>Préserver la laque poncée, le rêve d’un ingénieur en informatique

Coques en laque poncée fabriqués par La Sonmai. Photo : TT/CV N

L’artisanat vietnamien est couronné d’un grand honneur : "À l'heure actuelle, les objets artisanaux vietnamiens sont encore peu représentés sur la scène internationale de design", révèle Lê Xuân Truong, l’un des fondateurs de La Sonmai.

La tendance semble s’inverser alors que les jeunes Vietnamiens, comme  Truong et Duc, s’approprient les savoirs faires traditionnels pour les mettre au goût du jour et les exposer au monde entier.

La laque poncée au cœur des créations

La Sonmai, fondée par Vu Anh Duc et Lê Xuân Truong, conçoit des étuis pour téléphone portable aussi beaux qu’originaux. Trois ans après le lancement de leurs premiers produits, les accessoires uniques de La Sonmai ont conquis les marchés nationaux et étrangers.

En 2017, Anh Duc se promenait dans les rues de Hôi An lorsqu’il a vu de petits objets en laque poncée. Ce fut une révélation pour lui : il avait enfin trouvé ce qu'il cherchait. C’est alors qu’il s’est lancé dans la fabrication d’étuis pour téléphones portables en laque poncée. 

La tâche n’a pas été simple. Pour se former à cet art traditionnel, Duc a fait de nombreuses recherches sur Internet et dans les livres et a rencontré des artisans spécialistes en laque poncée.

Anh Duc a également trouvé un partenaire, Xuân Truong, un ancien camarade du Département du commerce de l’Université FPT.

Plus les deux jeunes hommes en ont appris sur la laque poncée, plus ils ont réalisé sa spécificité et la façon de promouvoir davantage leurs produits. "Nous avons choisi la laque pour sa valeur artistique et sa durabilité", a partagé Duc.

Ils ont ainsi décidé de nommer l’entreprise La Sonmai, en référence à la laque poncée vietnamienne.

Selon les spécialistes, la laque est un matériau central de l’art vietnamien. Utilisée dans la peinture, sa transparence et sa brillance rehaussent l’éclat des couleurs et rendent parfaitement les volumes et différents plans des tableaux. Traditionnellement, nos ancêtres s’en servaient pour laquer les statues ou autres objets de la vie quotidienne.

Vu Anh Duc (droite) et Lê Xuân Truong, fondateurs de La Sonmai.
Photo : TT/CVN

Dire "non" aux matériaux industriels

La Sonmai dit "non" aux matériaux industriels : "Nous avons choisi d'utiliser les techniques traditionnelles qui nécessitent précision et patience", a-t-il fait savoir.

Pour trouver les matières premières de leurs produits, Duc s’est rendu dans la province septentrionale de Phu Tho, réputée pour les arbres à laque (Rhussuccedanea). Leur résine est l'ingrédient clé de la laque vietnamienne.

La Sonmai place la culture vietnamienne au cœur de ses produits et créé ainsi des coques pour téléphones portables ornés de Bouddha, de fleurs de lotus, de dragons, de licornes, de tigres et de femmes portant les chapeaux traditionnels vietnamiens appelés quai thao.

"Le processus de création d’un étui dure environ quatre mois, du croquis initial au produit final en main" nous informe Duc.

"Les dessins sur papier et les produits finis présentent de grandes différences au niveau des couleurs. Conserver l’aspect vif et vibrant des couleurs après le revêtement et le meulage est un exercice difficile", a partagé le second partenaire.

Coques de téléphone portable de marque La Sonmai. Photo : TT/CVN

Donner une nouvelle vie à la laque traditionnelle

La passion des deux jeunes hommes pour la laque s’est développée au fur et à mesure de leur implication dans l’entreprise. Les particularités de ce savoir-faire se déclinent à chaque étape du processus de fabrication. "Par exemple, la laque naturelle ne sèche uniformément que dans un environnement humide, donc pendant l’étape de séchage, nous devons asperger le sol afin d’obtenir le taux d’humidité nécessaire", a révélé Duc.

Duc et Truong étaient bien entendu ravis de voir naître leurs premiers produits. Mais les prototypes présentaient des failles à combler. "Les étuis de téléphone sont sujets aux rayures. Nous nous sommes donc lancés à la recherche d’un revêtement anti-rayures qui n'affecterait pas les couleurs et qui serait assez fin et durable", déclare-t-il.

Après plusieurs centaines d’essais non concluants, les premiers produits finis de La Sonmai ont vu le jour en novembre 2017.

La marque s’emploie à sortir de nouveaux modèles tous les trois mois et lors d'occasions spéciales telles que le Nouvel An lunaire, par exemple. Jusqu'à présent, La Sonmai a produit une centaine de modèles, tous en éditions limitées.

"Certains clients nous ont demandé de reproduire certains modèles mais nous avons refusé car nous voulons maintenir l'exclusivité de nos design", a informé Truong.

Parallèlement à leurs propres créations, La Sonmai accepte également les commandes personnalisées de leurs clients. Selon la complexité de la demande, il leur faut entre deux et quatre semaines pour réaliser le produit.

"Nous voulons donner une nouvelle vie à la laque traditionnelle. Après le succès des coques de téléphone, nous voulons nous lancer dans des produits de décoration intérieure et des accessoires de mode... La laque sait allier parfaitement le souffle contemporain aux traditions vietnamiennes", conclut Xuân Truong.

Thuy Hà/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité de la course de chevaux de Bac Hà à Lào Cai