07/07/2020 08:51
Le Louvre a rouvert ses portes lundi 6 juillet à Paris après plus de trois mois de fermeture en raison de la pandémie de coronavirus, qui ne connaît pas de trêve en Inde et aux États-Unis où la barre des 130.000 morts a été dépassée.
>>Le Cambodge exhorte les chômeurs touchés par le COVID-19 à se lancer dans l’agriculture
>>Coronavirus/Australie : isolement de l'État le plus touché

Des visiteurs devant La Joconde, à Paris, au Louvre, le 6 juillet, premier jour de réouverture du musée après trois mois et demi de fermeture.
Photo : AFP/VNA/CVN

Le musée le plus visité au monde, qui renferme des trésors comme la Joconde ou la Vénus de Milo, est accessible sur réservation pour éviter les foules d'avant la maladie, avec des créneaux de visites de 500 personnes toutes les demi-heures.

"Ça m'a énormément manqué. Je viens habituellement deux fois par mois", confie Julia Campbell, retraitée française d'origine écossaise. "Je vais en profiter pour rester plus longtemps", glisse cette passionnée d'archéologie.

Le dispositif a été longuement étudié pour éviter tout incident sanitaire et les équipes logistiques se montrent confiantes car les lieux sont très spacieux.

Aux États-Unis, l'heure est en revanche à l'inquiétude. Le virus a fait officiellement 130.080 morts et le pays continue de battre des records de contaminations (plus de 57.680 samedi 4 juillet).

"Nous avons rouvert beaucoup trop tôt en Arizona", a déploré la maire de Phoenix Kate Gallego, plaidant pour un reconfinement.

Une plage de San Diego, en Californie, le 4 juillet. Photo : AFP/VNA/CVN

"Inquiétude" en Catalogne 

Le nombre de contaminations a aussi connu un embrasement en Inde, qui a annoncé lundi 6 juillet avoir recensé un total de près de 700.000 cas de COVID-19, ce qui en fait la troisième nation la plus touchée derrière les États-Unis et le Brésil. Le bilan humain est toutefois bien moindre, avec 19.693 décès.

La propagation du virus est particulièrement virulente dans les grandes villes de Bombay, Delhi et Chennai.

Pour faire face à l'afflux de malades, la capitale indienne a ouvert un centre d'isolement d'une capacité de 10.000 lits, pour certains en carton, dans un hall normalement dédié aux rassemblements religieux, et réquisitionné des hôtels et salles de réception. D'autres agglomérations ont ordonné des mesures de reconfinement.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Will Phap, le vlogger français à Hanoï

De nombreuses localités vietnamiennes honorées Hanoï, Hô Chi Minh-Ville, Dà Nang, Phu Quôc et Hôi An figurent dans des classements de Travelers' Choice Adwards 2020 de TripAdvisor, le plus grand site de voyage au monde.