31/12/2019 15:04
Alors que le monde s’apprête à entrer dans l’année 2020 "sur fond d’incertitudes et d’insécurité", le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a souligné le rôle crucial des jeunes du monde entier pour affronter ces défis.
>>L'ONU souligne le rôle des jeunes dans la prévention et le règlement des conflits
>>Le chef de l'ONU appelle les jeunes à s'impliquer dans la lutte pour le climat

Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres.
Photo : AFP/VNA/CVN

Malgré les inégalités persistantes, la propagation de la haine, la prolifération des conflits et une planète qui se réchauffe, "il existe aussi des raisons d’espérer", a déclaré M. Guterres dans son message de bonne année pour 2020.

"Le changement climatique n'est pas seulement un problème de long terme, mais un danger évident et immédiat. Nous ne pouvons pas être la génération qui se tournait les pouces pendant que la planète brûlait", a-t-il souligné.

Sur les questions liées au climat, à l’égalité des sexes, à la justice sociale, aux droits de l'Homme, les jeunes sont en première ligne, a noté le chef de l’ONU.

"Votre ferveur et votre détermination sont pour moi une source d’inspiration. Vous réclamez un rôle qui vous revient de droit dans la construction de notre avenir", a-t-il ajouté.

"Je suis à vos côtés. L’ONU est à vos côtés - et l’ONU est à vous", a-t-il lancé à l’adresse des jeunes du monde entier.

Le secrétaire général de l'ONU a rappelé qu’en 2020, l’Organisation fêtera ses 75 ans.

"Nous lançons la décennie d’action en faveur des Objectifs de développement durable, notre plan de marche vers une mondialisation équitable", a-t-il souligné. "Cette année, le monde a besoin que les jeunes continuent à se faire entendre. Continuez de voir grand. Continuez de repousser les limites. Et ne lâchez rien".

Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
“Mémoires de Hôi An”, retour sur les origines

Le nhay bói des Dao pour accueillir le Nouvel An Les Dao áo dài, dans la province de Hà Giang, ont pour coutume de pratiquer le nhay bói, danse divinatoire, au début de l’année lunaire. Une cérémonie mystérieuse qui attire touristes et curieux.