26/09/2018 22:37
Le président turc Recep Tayyip Erdogan a lancé mardi 25 septembre une critique voilée contre les États-Unis au sujet des sanctions économiques qui ont frappé son pays.
Le président turc Recep Tayyip Erdogan.
Photo: Xinhua/VNA/CVN

Les guerres commerciales ont été préjudiciables à l'humanité, a-t-il déclaré lors du débat général de l'Assemblée générale des Nations unies, estimant que le monde était au bord d'une autre période de guerres commerciales.

"Aucun d'entre nous ne peut rester silencieux face à l'annulation arbitraire d'accords commerciaux, au protectionnisme généralisé ni à l'utilisation des sanctions économiques comme arme, car les effets négatifs de ces manœuvres bancales finiront par toucher tous les pays", a souligné M. Erdogan.

"Aujourd'hui, malheureusement, certains pays tentent constamment de créer le chaos", a-t-il regretté. Il a appelé la communauté internationale à œuvrer de concert pour protéger le régime commercial mondial de telles décisions unilatérales via des sanctions.

La Turquie est favorable au libre-échange et à la libre circulation des personnes, a-t-il déclaré. "Chaque régression à cet égard aura des répercussions négatives difficiles à effacer pour les générations à venir." La Turquie est en faveur d'un règlement pacifique des différends commerciaux et cherche des résultats mutuellement bénéfiques, a-t-il ajouté.
 
Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’ancien ambassadeur de France et son amour spécial pour Hanoï

Bà Ria-Vung Tàu mise sur ses fêtes pour séduire plus Depuis 300 ans, la station balnéaire de Bà Ria-Vung Tàu occupe une place particulière dans le Sud du Vietnam. Dotée de paysages naturels exceptionnels et d’un riche patrimoine culturel et historique, le tourisme est un secteur économique majeur de cette province.