07/09/2018 21:51
La Grèce et la France ont convenu de plusieurs initiatives destinées à faire face à un ensemble de défis communs, dont notamment la question des migrants, a indiqué jeudi 6 septembre le ministre des Affaires étrangères Nikos Kotzias, après un entretien avec son homologue français Jean-Yves Le Drian.
>>France-Allemagne: Macron s'entretient avec Merkel sur la Syrie, l'Ukraine et les migrants
>>Aquarius: la France et d'autres pays de l'UE cherchent un port d'accueil, Sète se propose

Le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian (gauche) et  son homologue grec Nikos Kotzias, le 6 septembre à Athènes.
Photo: AFP/VNA/CVN

M. Le Drian a effectué une visite de travail d'une journée en Grèce, afin de discuter avec le Premier ministre grec Alexis Tsipras et d'autres responsables grecs de plusieurs questions liées aux relations bilatérales et aux affaires européennes, selon le ministère grec des Affaires étrangères. La question des migrants a également figuré parmi les sujets de discussion prioritaires, a-t-il ajouté.

"La France nous a toujours généreusement offert sa solidarité sans que nous n'ayons besoin de rien demander. Ce que nous attendons d'elle, c'est sa coopération. Nous avons discuté et convenu d'une série d'initiatives liées aux questions migratoires, et nous continuerons à dialoguer dans quelques jours au cours de l'Assemblée générale de l'ONU", a déclaré M. Kotzias dans un communiqué conjoint adressé à la presse après sa rencontre avec M. Le Drian.

Les deux ministres n'ont pas donné davantage de détails, mais M. Le Drian a souligné la nécessité d'une politique migratoire européenne commune. "La Grèce et la France partagent dans une large mesure des vues similaires sur les questions européennes", a ajouté le ministre français.

La Grèce est depuis 2015 en première ligne de la crise des migrants et des réfugiés. Depuis le début de la crise, plus d'un million de personnes sont arrivées en Grèce, cherchant à poursuivre leur voyage vers d'autres pays européens afin d'échapper à la guerre et à la pauvreté.

Environ 60.000 personnes sont cependant restées bloquées dans le pays après la fermeture des frontières le long de la route des Balkans en 2016. Le gouvernement grec a appelé à une approche globale pour faire face plus efficacement à ce défi et partager ce fardeau de manière plus équitable à travers l'Europe.

Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Phu Quôc a accueilli plus de 4,7 millions de visiteurs depuis 2015 Depuis 2015, le district insulaire de Phu Quôc (province de Kiên Giang, Sud) a reçu plus de 4,7 millions de visiteurs, dont 20,5% d’étrangers. Les recettes touristiques ont connu en moyenne une hausse annuelle de 42,5%.