22/02/2019 14:53
Le nombre de touristes ayant visité la Grèce en 2018 s'est élevé à 30,1 millions, soit une hausse de 10,8% des arrivées par rapport à l'année 2017, ont montré jeudi 21 février des données publiées par la Banque centrale de Grèce (BoG).
>>Grèce: stop à l'exploitation des ânes à touristes de Santorin

Les touristes sur l'île de Santorin, en Grèce. Photo: AP/VNA/CVN

Dans le même temps, les revenus générés par le tourisme ont augmenté de 10,1% par rapport à 2017, atteignant 16,1 milliards d'euros (18,2 milliards de dollars américains).

Cette hausse est principalement liée à une augmentation de 11,9% des revenus apportés par les touristes de l'Union européenne (UE), qui se sont élevés à 11 milliards d'euros, ainsi qu'à une hausse de 7,3% des revenus apportés par les touristes non membres de l'UE, qui se sont élevés à 4,7 milliards d'euros.

Pour ce qui est des pays d'origine des touristes, les chiffres de la BoG ont montré que les touristes en provenance des 28 pays de l'UE avaient représenté 21,4 millions de visites - soit 15,1% de plus qu'en 2017 - tandis que ceux des pays non membres de l'UE n'avaient été que 8,7 millions, soit une hausse de 1,3% seulement.

Le nombre de touristes allemands a augmenté de 18,2%, atteignant les 4,4 millions. Les touristes français ont augmenté de 7,3%, soit 1,5 million de visiteurs. Concernant les touristes britanniques, leur nombre a baissé de 2%, tombant à 2,9 millions en 2018.

Les chiffres du tourisme en provenance de Russie ont également baissé, avec seulement 520.000 touristes, soit une diminution de 11,6%. Quant aux touristes américains, ils ont été 1,097 millions en 2018, soit une hausse de 26,9%.

Xinhua/VNA/CVN 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’enseignement de français aux écoles supérieures au Vietnam

Prix bas pour rencontres riches Ces dernières années, le fait de passer ses nuits en dortoir est devenu une pratique de plus en plus répandue parmi les visiteurs à Dà Nang. Explications.