28/04/2020 17:25
La victoire de la résistance anti-américaine est la plus grandiose victoire de la guerre populaire au Vietnam durant l’époque Hô Chi Minh sous la direction du Parti, a affirmé le général de corps d’armée, Nguyên Huy Hiêu, ancien vice-ministre de la Défense.
>>Ouverture d'une exposition sur la grande victoire du Printemps 1975
>>Diverses activités pour saluer le 45e anniversaire de la réunification nationale
>>Libération du Sud : une exposition des beaux-arts en ligne

Vers le midi du 30 avril 1975, des habitants de Saigon dans la rue pour saluer la libération du Sud. Photo : Hông Long/VNA/CVN

Répondant à une interview accordée à l’Agence Vietnamienne d’Information (VNA en abréviation anglaise) à l’occasion du 45e anniversaire de la libération totale du Sud Vietnam et de la réunification nationale (30 avril), le héros des forces armées Nguyên Huy Hiêu a exprimé que les générations précédentes devaient sacrifier leur vie pour l’indépendance, la liberté et la paix du pays.

Le général de corps d’armée Nguyên Huy Hiêu qui a commandé une attaque contre Saigon (aujourd'hui Hô Chi Minh-Ville) en avril 1975, a déclaré que cette victoire était l'aboutissement du savoir-faire militaire vietnamien. Il a démontré la volonté et la détermination de toute la nation et du peuple à libérer le Sud.

La guerre pour libérer le Sud et réunifier le pays a duré plus de 20 ans, a-t-il déclaré, ajoutant que pendant cette période, le Nord a joué un rôle important dans le soutien en matière de matérielle et humaine pour le front du Sud.

Des enfants de la plupart des familles du Nord ont rejoint l'armée. Les soldats du Nord se tenaient côte à côte avec leurs compatriotes du Sud sur les champs de bataille dans le but ultime de libérer le Sud, a-t-il déclaré.

Pendant un long parcours, des sacrifices et des pertes sont très importants pour pouvoir mener à la grande victoire du printemps en 1975. En regardant en arrière, les cimetières, de Dong Truong Son dans la province centrale de Quang Tri à ceux du sud, ont des dizaines de milliers de tombeaux de soldats tombés au combat inconnus qui sont venus du Nord et sont morts pendant la guerre pour libérer le Sud.

Aux champs de bataille, plus de 30.000 ont porté disparus. Pour l’heure, le Parti, l’État et le peuple n'épargnent aucun effort pour rechercher les restes des soldats tombés au combat, a-t-il déclaré.

Il a ajouté que plus de 3 millions de Vietnamiens sont contaminés par la dioxine. La plupart proviennent des provinces et des villes du Nord. En plus, les bombes, les mines et les explosifs laissés par la guerre ont fait des centaines de milliers de victimes.

Le Vietnam a demandé aux États-Unis ainsi qu’à d’autres pays de l'aider à surmonter les conséquences de la guerre dans un esprit humanitaire, a déclaré Nguyên Huy Hiêu.

Se référant aux enseignements des guerres de résistance anti-française et anti-américaine, ainsi qu'à l’œuvre de construction et de défense nationales, le général de corps d’armée Nguyên Huy Hiêu a souligné la nécessité d'hériter et de valoriser de manière sélective des expériences pour poursuivre la cause de protection de l’indépendance et de la souveraineté du pays d’actuellement.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

Une avalanche de promotions alléchantes Le groupe Saigontourist lance une vaste campagne promotionnelle entre juin et septembre afin de saluer la fidélité de ses clients. Les bénéficiaires sont légion.