20/12/2020 07:16
Le Parti et l’État attachent toujours une attention particulière au bien-être et à la prospérité des minorités ethniques et considèrent la grande solidarité interethnique comme une force inébranlable pour le développement socio-économique du pays.

>>Costumes traditionnels, un patrimoine culturel à préserver
>>Forte confiance envers le Parti
>>Un jeune porte sur ses épaules les aspirations des H’mông

Ces dernières années, les conditions de vie des habitants des ethnies minoritaires se sont nettement améliorées.

Pays multiethnique et pluriculturel, le Vietnam compte 54 ethnies dont 53 minoritaires disséminées essentiellement dans les régions montagneuses ou frontalières. Avec un total de 14,119 millions de personnes, les ethnies minoritaires représentent 14,7% de la population nationale. Elles possèdent un trésor culturel inestimable qui contribue à enrichir et à diversifier le tableau culturel national.

"Le Parti et l’État attachent toujours une attention particulière à mettre en place des politiques favorables aux ethnies minoritaires et à assurer l’égalité entre elles. Ils les considèrent comme essentielles pour le développement durable du pays", a souligné le secrétaire général du Parti communiste et président du Vietnam, Nguyên Phu Trong.

-------------------------------
"Le Bloc de grande union nationale des ethnies
ressemble à 54 pétales de lotus,
lesquelles créent un lotus vietnamien brillant et parfumé",

selon le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc
----------------------------------------------------
 
La politique constante du Vietnam est de protéger et de promouvoir les droits et intérêts légitimes des ethnies minoritaires dans tous les domaines, sur la base des principes d’égalité, d’union et de progrès pour tous. L’Article 5 de la Constitution de 1992 stipule que l’État applique une politique d’égalité, d’union, d’entraide entre les ethnies et interdit tout acte d’ostracisme et de discrimination ethnique. Chaque ethnie a le droit d’utiliser sa langue, son écriture, de conserver son identité et de faire valoir ses belles mœurs, coutumes et traditions. L’État applique une politique de développement intégral, améliorant graduellement leurs conditions de vie matérielles et spirituelles. Ces dispositions sont soulignées dans la Constitution de 2013.

Climat d’enthousiasme au sein des ethnies

Chaque ethnie possède ses particularités culturelles.

"Avec la détermination et les efforts de l’ensemble du système politique ainsi que la grande union nationale des dix dernières années, la mise en œuvre des politiques en faveur des ethnies a obtenu des résultats encourageants", a estimé le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc lors du IIe Congrès national des ethnies minoritaires du Vietnam, tenu début décembre à Hanoï.

Selon lui, ces résultats ont permis de créer un climat d’enthousiasme au sein de la communauté ethnique, de resserrer les sentiments et l’attachement entre le Parti, les autorités et les habitants, ainsi que de renforcer la grande union nationale. Cette dernière a toujours été l’une des ressources les plus importantes pour que le pays puisse surmonter toutes les difficultés, contribuant notamment au succès de l’œuvre de Renouveau et de développement de la Patrie.

"Le Bloc de grande union nationale des ethnies ressemble à 54 pétales de lotus, lesquelles créent un lotus vietnamien brillant et parfumé", a-t-il ajouté.

Cao Thi Ngoc Thanh, de l’ethnie Ra Glai, au IIe Congrès national des ethnies minoritaires du Vietnam.

"Ces dernières années, la province de Khanh Hoà, au Centre, a multiplié les projets en faveur des ethnies minoritaires pour améliorer le développement socio-économique de la région avec des plans anti-pauvreté mais aussi la mise en place des grandes lignes de la Nouvelle ruralité. Grâce au travail conjugué de toute la communauté, elle a offert de meilleures conditions de vie à ses habitants", s’est réjouie Cao Thi Ngoc Thanh, de l’ethnie Ra Glai. Elle était l’une des six représentantes de la province de Khanh Hoà ayant pris part au IIe Congrès national des ethnies minoritaires du Vietnam.

Un développement rapide et durable

Or, Khanh Hoà n’est pas un cas isolé. Les infrastructures dans les zones d’ethnies minoritaires ont été nettement améliorées. En effet, toutes les communes disposent d’une route bétonnée traversant ou menant à leur centre. Environ 99% d’entre elles et 80% des villages ont accès à l’électricité. Quelque 65% des communes disposent d’un petit système d’irrigation répondant aux besoins de production et de la vie courante. Environ 80% des hameaux bénéficient des voies carrossables et plus de 50% des communes disposent d’un poste médical aux normes nationales.

Enfants d'ethnies minoritaires.

Au-delà des projets d’amélioration des infrastructures et des services, l’État souhaite s’attaquer directement à la pauvreté par le biais de la sécurité sociale et de l’éducation. Ainsi, 100% des personnes sous le seuil de pauvreté issues des ethnies minoritaires ont bénéficié d’allocations sociales et de la couverture santé. Le taux de pauvreté a notamment diminué de 3% à 4% par an, permettant une nette amélioration des conditions de vie des minorités ethniques.

L’éducation a aussi connu des changements positifs. Toutes les communes disposent au moins d’un établissement de niveau primaire et secondaire, et qui ont atteint les normes sur la généralisation de l’enseignement. Le gouvernement continuera d’investir dans le développement de l’éducation et de la formation, et déploiera sa politique de réduction, et d’exemption des frais d’études pour les jeunes issus des ethnies minoritaires car "l’éducation leur permettra de sortir durablement de la pauvreté", a souligné le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc.

D’après le Premier ministre, le gouvernement mobilise les énergies et les financements pour éradiquer la spirale de la précarité chez les ethnies minoritaires et veille à ne laisser personne de côté tout en veillant à ce que ces aides ne soient pas reçues de manière passive mais qu’elles contribuent à l’action économique des bénéficiaires. Il a insisté sur la nécessité de multiplier les projets permettant aux ethnies minoritaires de sortir la tête de l’eau par leurs propres efforts. L’accent doit aussi être mis sur la création des conditions favorables pour que toutes ces personnes puissent mettre en valeur leur créativité et apporter des contributions à la défense et au développement national.
Texte et photos : Phuong Nga/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bánh duc à la sauce de soja, un encas rustique mais délicieux

Ancienne cité impériale de Huê : une chute de 72,6% de son chiffre d’affaires en 2020 En raison de l’impact de la pandémie de COVID-19, le nombre de touristes dans l'ancienne cité impériale de Huê (Centre) en 2020 a fortement chuté, avec un million de touristes.