10/12/2018 22:46
Le premier colloque international de consultation sur le développement du Plan d’action national du Vietnam sur la gestion des déchets plastiques marins se tient le 10 décembre à Hanoï. Celui-ci est organisé à l’initiative du ministère des Ressources naturelles et de l’Environnement et de l’ambassade du Canada, à l’occasion de la célébration du 45e anniversaire de la fondation des relations diplomatiques entre les deux pays.
>>Les relations Vietnam - Canada sont en bonne voie
>>Colloque en l'honneur des 45 ans des relations diplomatiques Vietnam - Canada
>>Remise de prix du concours de création des logos Vietnam - Canada

Vue du colloque international de consultation sur le développement du Plan d’action national du Vietnam sur la gestion des déchets plastiques marins, le 10 décembre à Hanoï. Photo: Thanh Tuê/CVN

Ce colloque s’inscrit dans le cadre des consultations dudit ministère avec les principaux intervenants sur les défis de gestion des déchets et des mesures éventuelles pour combattre efficacement la pollution plastique. Des experts du Canada, de la République de Corée et de la Banque mondiale y partagent les solutions les plus adéquates telles que: la politique "zéro déchet plastique", la responsabilité élargie des producteurs ainsi que les mécanismes de financement durables pour des systèmes perfectionnés de gestion des déchets. Le développement du Plan d’action national est conforme à la résolution du pays sur la stratégie relative au développement durable de l’économie maritime du Vietnam d’ici 2030, incluant une vision vers 2045 qui établit des objectifs de gestion domestique et régionale de la pollution marine.

Les décideurs de politiques, scientifiques, responsables d’entreprise et experts internationaux, entre autres, s’y engagent à discuter la pollution plastique au Vietnam, et plus particulièrement, du développement de l’industrie du recyclage sans oublier le cadre légal, le rôle de la recherche et des données scientifiques dans l’élaboration des politiques. Encourager le rôle des femmes dans la gestion des déchets plastiques, mettre en valeur l’importance de la sensibilisation du public à la question des déchets plastiques à travers les médias ainsi que de trouver des solutions financières et technologiques disponibles afin de lutter contre la pollution plastiques sont autant de questions qui y seront abordées.

La pollution plastique dans les océans, un problème mondial

Prenant sa parole, le ministre des Ressources naturelles et de l’Environnement, Trân Hông Hà, a informé qu’en raison des courants marins et des espaces reliés, la pollution plastique dans les océans est devenue un problème mondial. La pollution plastique dans les océans entraîne non seulement des effets sur la qualité de l’environnement et de l’écosystème marin, mais aussi affecte directement les activités économiques ainsi que les populations côtières, en plus d’engendrer des répercussions sur la sécurité alimentaire. "Cet événement vise la mise en œuvre de l’initiative du Premier ministre et précise la stratégie relative au développement durable de l’économie maritime du Vietnam d’ici 2030 avec une vision vers 2045", souligne-t-il.

La pollution plastique nuit à nos océans et nos rivières. Photo: AFP/VNA/CVN

Pour sa part, Deborah Paul, ambassadrice du Canada au Vietnam déclare: "La pollution plastique nuit à nos océans et nos rivières. Nous avons tous un rôle à jouer pour combattre la pollution plastique. Le Canada est fier d’aider le Vietnam à développer un Plan d’action national sur la gestion des déchets plastiques marins", avant d'ajouter: "Je me réjouis de voir la participation non seulement des agences gouvernementales mais également de l’entreprise et de la société civile, notamment des groupes de jeunes et de femmes qui discutent des innovations et des initiatives qui maintiendront le plastique dans l’économie mais à l’extérieur de nos océans".

--------------------------
Le Vietnam laisse toujours la priorité
à la gestion des déchets solides.

-------------

Le système de collecte des déchets plastiques et la gestion des sites d’enfouissement ont permis de réduire la pollution plastique au Vietnam. Le pays a pris l’initiative de réduire la pollution plastique par le biais de dispositions législatives relatives à la protection environnementale afin de sensibiliser la population locale et les touristes.

Le 8e plénum du Comité central du Parti communiste du Vietnam (PCV) du XIIe mandat au mois d’octobre dernier, a émis une nouvelle résolution sur la stratégie relative au développement durable de l’économie maritime du Vietnam d’ici 2030 avec une vision vers 2045. Selon la stratégie, le Vietnam devra, d’ici 2030, prévenir, contrôler et réduire considérable la pollution marine; particulièrement dans les eaux et plages affectées par la pollution plastique.

Dans les villes et provinces côtières, tous les déchets dangereux et solides de la vie quotidienne devront être ramassés et traités adéquatement selon les standards environnementaux. Toutes les zones économiques et industrielles et des zones côtières seraient planifiées et construites en répondant au développement durable, permettant de s’adapter au changement climatique et aux normes permises sur l’environnement.

Au mois de mai dernier, le Vietnam adoptait une version amendée de la Stratégie nationale sur la gestion intégrée des déchets solides d’ici 2025 avec une vision vers 2050. Il s’agit de collecter et traiter tous les déchets dangereux générés par la production, le commerce, les services, les soins sanitaires et les villages de métiers traditionnels; de remplacer les sacs en nylon dans les supermarchés et dans les centres commerciaux par des sacs recyclables, sans oublier de traiter 80% des déchets solides de la campagne.


Coopération Vietnam - Canada dans la lutte contre la pollution plastique
 
Depuis le mois d’avril dernier, l’ambassade du Canada à Hanoï dirige une initiative de défense à plusieurs facettes pour lutter contre la pollution plastique. Un total de 58 organisations internationales, ambassades et consulats généraux à la capitale et à Hô Chi Minh-Ville, ont approuvé un code de conduite pour lutter contre la pollution plastique, qui engage les signatures à réduire l’utilisation des sacs plastiques à usage unique en milieu de travail.

Le Canada et autres partenaires internationaux ont engagé un dialogue constructif avec des dirigeants vietnamiens sur les options politiques qui offrent des effets positifs à long terme sur la pollution plastique au Vietnam.
 


Câm Sa/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le pont Long Biên, un des monuments historiques inoubliables de Hanoï.

La zone du patrimoine de Huê sera ouverte gratuitement pendant le Têt Pendant les trois jours du Têt du Cochon 2019, soit entre le 5 et 7 février, la visite sera gratuite pour tous les sites qu'abrite l’ancienne Cité impériale de Huê, selon le Centre de préservation des vestiges de l'ancienne Cité impériale de Huê.