28/03/2020 07:36
Depuis septembre dernier, une nouvelle équipe de l’association Côtes-d’Armor - Vietnam travaille au sein du Centre de la francophonie de Vinh, province de Nghê An. Rencontre avec trois membres de cette organisation de solidarité internationale créée en 1993.
>>Proposition de l'établissement d'un Centre culturel France - Vietnam à Hà Tinh
>>Quang Nam - Côtes d’Armor renforcent leur coopération

Le marché de Noël de Vinh, province de Nghê An (Centre), en 2019.

Nina Piednoël se charge de la mise en œuvre des événements. Zoé Gruhn est responsable des activités pédagogiques. Victor Bielly s’occupe du soutien et de l’appui aux programmes d’aide au développement. Ils nous parlent de cette expérience inédite.

Nina et la culture française

Âgée de 23 ans, Nina est étudiante en médiation culturelle, option musée, patrimoine et exposition à l’université Sorbonne Nouvelle - Paris 3. Depuis septembre 2019, elle est en charge de l’animation du Centre de la francophonie de Vinh, province vietnamienne de Nghê An (Centre), au travers d’événements mettant en valeur la langue et la culture françaises.

"Les événements que nous organisons nous permettent de rencontrer les élèves en dehors des cours et de pratiquer le français de manière ludique. Beaucoup d’entre eux sont motivés pour venir étudier en France. Mon travail est de leur partager un bout de ce qu’est la culture française, en essayant d’organiser des événements comme on en trouve en France", a-t-elle précisé.

Nina est très fière d’avoir organisé en décembre dernier "Le marché  de Noël" qui a réuni 400 personnes tout au long de la journée. "C’est un événement important pour l’association et pour les élèves de Vinh. Nous avons proposé des stands créatifs et des jeux pour le plus grand bonheur des plus jeunes. Le soir, nous avons accueilli les performances artistiques des collégiens et des lycéens qui nous ont présenté des chants et des danses sur la thématique de cette fête", a-t-elle ajouté.

Bien que la période soit beaucoup moins propice aux rassemblements, Nina a plein d’idées en attendant des jours meilleurs. "D’autres projets sont en cours de préparation, notamment un voyage avec les élèves. Être volontaire au Vietnam est, pour le moment, l’une des plus belles expériences de ma vie", a-t-elle conclu.

Zoé et la pédagogie à la française

Zoé, Victor et Nina (centre), les trois Français de l’association Côtes-d’Armor - Vietnam à Vinh.

Zoé, 22 ans, est passionnée de danse et de dessin. Ses compétences en art lui permettent de proposer aux élèves d’apprendre la langue française à travers une communication artistique et créative. Sa mission dans l’association Côtes-d’Armor - Vietnam consiste à intervenir dans les classes bilingues français aux côtés des professeurs de l’école primaire Lê Loi, du collège Lê Loi et du lycée Phan Bôi Châu à Vinh. 

Elle fait travailler les élèves à l’oral et leur fait découvrir la culture française. Son rôle en tant que chargée de mission pédagogique est aussi d’accompagner ceux de terminale dans leur recherche de formations et de les aider à faire leur dossier pour partir étudier en France.

"L’année dernière, 15 élèves ont eu l’opportunité d’y partir. J’espère que cette année, il en sera de même malgré le coronavirus. J’ai aussi pu accompagner les élèves du lycée Phan Bôi Châu sélectionnés au concours national de français. Pendant plusieurs mois, nous nous sommes rencontrés chaque semaine pour travailler leur expression orale mais aussi la posture à avoir lors d’un entretien et la méthodologie à appliquer lors d’un concours en temps limité. Une des élèves de terminale est arrivée 3e au concours. C’est une très belle opportunité qui pourra lui ouvrir des portes dans son parcours universitaire et professionnel", a souligné la jeune artiste.

Victor et le développement durable

L’aide au développement est l’une des trois approches de l’association Côtes-d’Armor - Vietnam comme du Centre de la francophonie de Vinh. 

Victor Bielly, 26 ans, diplômé d’économie et de développement durable, s’occupe notamment des audits et du suivi des parrainages d’enfants et des microprojets. Son action est ainsi orientée essentiellement vers la place de la femme dans la société vietnamienne. Il propose deux types d’aides aux populations locales : les micro-crédits à taux 0% et le parrainage d’enfants en décrochage scolaire dans les familles les plus pauvres.

"Le micro-crédit est un dispositif qui consiste à prêter des petites sommes d’argent (jusqu’à 600 euros dans notre cas) à des femmes qui ont des difficultés d’accès au système bancaire classique. Ces capitaux sont utilisés par les bénéficiaires dans le cadre du développement de micro-projets durables. Les micro-entrepreneuses ne commencent à rembourser leur prêt que lorsque l’activité est génératrice de revenus", a-t-il précisé.

De plus, le jeune homme a mis en place, avec l’Union des femmes, des programmes de parrainage en faveur des enfants les plus pauvres de deux provinces de Nghê An et Hà Tinh (Centre). Depuis septembre 2011, plus de 120 filleul(e)s ont été ou sont soutenu(e)s par les Unions des femmes et Côtes-d’Armor - Vietnam ainsi que par les nombreux parrains et marraines. "Sur l’année 2020, ce sont près de 8.000 euros qui seront octroyés à des familles très pauvres de la province de Nghê An pour financer une quinzaine de microprojets", a conclu Victor.

Malgré la fermeture des écoles, nos trois jeunes Français ont parfaitement réussi la première partie de leur mission. Ils ont hâte de retrouver leurs élèves et la vie sur le terrain, car ils ont encore plein d’idées dans leurs besaces. 

Texte : Hervé Fayet/CVN
Photos : Côtes-d’Armor - Vietnam

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

Post-COVID-19 : le delta du Mékong redynamise le tourisme L’Association du tourisme du delta du Mékong a lancé récemment à Cân Tho un programme promotionnel afin de relancer le secteur touristique local, sévèrement frappé par la pandémie de coronavirus.