15/10/2017 08:21
Le marché de la franchise au Vietnam va grandement s’animer ces quatre prochaines années. Les produits concrets, les chaînes de vente au détail, ou encore les produits immatériels et services seront concernés.
L’entrée en vigueur de la loi commerciale le 1er janvier 2006 et les nombreux changements  intervenus dans le droit vietnamien de la propriété intellectuelle ont changé radicalement la donne pour l’implantation d’enseignes étrangères au Vietnam. Si la franchise reste un concept relativement nouveau dans le pays, la création de réseaux franchisés s’est multipliée ces dernières années.


De ce fait, de nombreuses opportunités s’offrent aux entreprises, et permettent aux consommateurs vietnamiens d’accéder à des marques prestigieuses de ce monde. Cela contribue également à créer un environnement des affaires varié et davantage transparent. Avec une population de plus de 90 millions de personnes, le Vietnam est un marché avec un fort potentiel pour les grandes marques régionales et mondiales. De plus, le développement économique du pays, l’augmentation de ses revenus moyens et la hausse de sa consommation intérieure font du Vietnam un marché d’autant plus attirant pour les franchiseurs.

Bien saisir les opportunités 

À l’heure de la mondialisation, les pays du Sud-Est asiatique ont la cote auprès des réseaux de franchises et des investisseurs étrangers. C’est le cas du Vietnam en particulier qui, depuis 2007, fait partie de l’Organisation mondiale du commerce. Le pays bénéficie d’un marché dynamique soutenu par une croissance économique régulière, d’une position géographique favorable et d’une population abondante.

On recense près de 150 affaires de franchise commerciale au Vietnam dans les secteurs de l’hôtellerie-restauration, de la mode, de l’éducation, de la vente au détail… De nombreuses grandes marques internationales se sont implantées à travers des opérations de franchise telles Starbucks, McDonald’s, Baskin Robbins, Haagen-Dazs, Pizza Hut, Kentucky Fried Chicken, Pepper Lunch, Burger King, Lotteria, Caffe Bene, Tous Les Jours, BBQ Chicken, Swensen’s, Oasis, Karren Millen, Warehouse, Topshop, Coast London, Bulgari, Moschino, Rossi…

À noter que les franchises les plus présentes sur le sol vietnamien sont issues du secteur agro-alimentaire et de la mode, à l’instar de MC Donald, Lotteria, Goloria Jeans Coffees, Lee’s Sandwiches, Jollibee, KFC, Coffee Bean & Tea Leaf, Bread Talk, Pizza Hut... Le luxe est aussi présent avec Louis Vuitton, Gucci ou encore CK. Ceci n’est que le début d’une vague puissante qui va continuer de toucher le pays. À noter que la concurrence sera rude quand de plus en plus d’entreprises vietnamiennes participeront au même réseau de vente.

Si la franchise connaît depuis quelques années un développement fulgurant au niveau mondial, elle est une nouvelle tendance au Vietnam.

Par ailleurs, les entreprises vietnamiennes se sont elles aussi activement développées à l’étranger par le biais de franchises. Au total, sept licences de franchise ont été délivrées à l’étranger par des entreprises du pays. Certaines grandes marques vietnamiennes ont tiré leur épingle du jeu dont les noms les plus réputés sont Golden Gate avec les chaînes Kichi Kichi, Sumo BBQ, Vuvuzela, Ashima..., et Huy Vietnam avec les chaînes Mon Huê, Pho ông Hùng, mais encore Redsun ITI avec ThaiExpress et King BBQ Buffet, Viêt Thai Quôc Tê avec «Pho 24». La figure de proue est le café Trung Nguyên, avec 1.200 points de vente du label Coffee Hightland, ainsi que certains noms dans le secteur de la technologie : Thê Gioi Di Dông (plus de 700), FPT Shop
(290 magasins), Nguyên Kim (18).

Un axe stratégique important

Selon Nguyên Phi Vân, une spécialiste en franchise, le développement, au Vietnam, des franchises internationales devrait se poursuivre dans les trois ans à venir. Les entreprises vietnamiennes devraient profiter de cette tendance pour développer leur propre réseau. Pour réussir en tant que franchiseur, il ne suffit pas de choisir une marque notoire, il faut aussi savoir transmettre son savoir-faire et proposer aux futurs franchisés des méthodes de gestion et de recrutement éprouvées.

À l’heure de la libéralisation du commerce, la franchise est un axe stratégique important à envisager. Les entreprises vietnamiennes pensent à ce système de collaboration pour donner une nouvelle impulsion à leur développement, se diversifier ou s’ouvrir à de nouveaux marchés. Aussi, si le marché de la franchise au Vietnam va grandement s’animer dans les quatre prochaines années, les litiges commerciaux dans ce secteur augmenteront sans doute de plus en plus en parallèle. Ainsi, toutes les entreprises - y compris les franchiseurs et les franchisés - se doivent d’effectuer des préparatifs minutieux avant la signature de l’accord de franchise pour obtenir les retombées commerciales attendues.

Le Vietnam favorise l’afflux d’investissements étrangers dans les années à venir et remplit désormais les conditions nécessaires au développement de futurs réseaux de franchise sur son territoire. Le cadre juridique portant sur la franchise commerciale au Vietnam est en train d’être perfectionné et de se conformer aux pratiques internationales. Il convient de perfectionner la législation nationale en la matière en vue de défendre les intérêts et droits des franchisés et des franchiseurs, d’accélérer les activités de franchise commerciale au Vietnam, ou encore de promouvoir la création de l’Association nationale de la franchise. Un personnel bien formé et diplômé constitue également un facteur important.

Finalement, la franchise offre donc de nombreux avantages : réseaux de distribution performants, label disponible et reconnu dans le monde entier, professionnalisme... Les entreprises franchisées gagnent beaucoup de temps en optant pour cette formule. Pour permettre au plus grand nombre de se lancer dans ce nouveau secteur, il convient que l’État accorde des prêts et envisage des assistances juridiques.

Le Vietnam est un marché possédant de forts potentiels de développement, en particulier à Hô Chi Minh-Ville.

Un marché attrayant pour les Sud-Coréens

La croissance économique durable du Vietnam, sa population jeune et nombreuse, l’augmentation de ses revenus et la hausse de sa consommation intérieure font du Vietnam un marché intéressant pour les franchiseurs. En particulier, la mégapole économique du Sud, Hô Chi Minh-Ville, est le plus grand centre économique du Vietnam avec une population jeune et dynamique, comme l’a souligné le directeur de l’Agence sud-coréenne de promotion du commerce et de l’investissement (Kotra), Yoon Joo-yong.

La République de Corée était l’an dernier le 3e investisseur étranger dans la capitale économique du pays avec 1.250 projets cumulant 4,3 milliards de dollars de capitaux. Samsung, Lotte, CJ, GS, de grands groupes sud-coréens y sont installés. Hô Chi Minh-Ville est le lieu où de nombreuses entreprises sud-coréennes ont récolté des succès, a indiqué Yoon Joo-yong, ajoutant que cette tendance devrait aider à nouer de nouvelles relations de coopération.

Les entreprises sud-coréennes ont déclaré que les services de restauration et de soins de beauté auraient tendance à se développer vigoureusement au Vietnam dans les dix ans à venir, offrant des opportunités aux marques sud-coréennes.
 
Texte et photos : Thê Linh/CVN




 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’agriculture bio, une tendance inéluctable au Vietnam

Quid du tourisme durable en 2018 ? Alors que 2017, proclamée "Année internationale du tourisme durable pour le éveloppement" par les Nations unies, a touché à sa fin, le bilan est fait et les perspectives pour 2018 sont prévues.