24/01/2019 18:14
Dans le cadre du plan déclenché le 17 janvier par le gouvernement français pour faire face à un éventuel Brexit sans accord, une ordonnance permettant "la réalisation en urgence" des infrastructures nécessaires au rétablissement des contrôles aux frontières d'ici au 29 mars, date prévue de la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne (UE), a été présentée mercredi 23 janvier en Conseil des ministres français, a fait savoir l'Élysée dans un communiqué.
>>Brexit: Sony va transférer son siège européen aux Pays-Bas
>>Brexit: Theresa May veut encore retourner discuter à Bruxelles
>>Londres ouvre la procédure pour les Européens souhaitant rester après le Brexit

En cas de sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne sans accord, il sera nécessaire de remettre en place des contrôles douaniers, sanitaires et phytosanitaires.
Photo: AFP/VNA/CVN

Pour faire face à l'éventualité jugée par l'exécutif français "de moins en moins improbable" d'une sortie brutale du Royaume-Uni de l'UE, un projet de loi habilitant le gouvernement à prendre par ordonnances les mesures de préparation dans les domaines relevant de la compétence française a été adopté définitivement jeudi dernier 17 janvier par un ultime vote du Sénat.

Dans ce cadre, une première ordonnance a été présentée mercredi 23 janvier en conseil des ministres. Elle "permet de réaliser en urgence et en dérogeant aux procédures de droit commun les installations temporaires rendues nécessaires par le rétablissement des contrôles à la frontière avec le Royaume-Uni", a indiqué l'Élysée dans le communiqué.

"En cas de sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne sans accord, il sera nécessaire de remettre en place des contrôles douaniers, sanitaires et phytosanitaires ainsi que les contrôles de police aux frontières. 580 personnels supplémentaires formés à cet effet devront être affectés pour les contrôles douaniers et vétérinaires et concentrés dans les régions les plus concernées", relève le communiqué.

"Depuis plusieurs mois, des réunions ont lieu et les associations professionnelles se préparent au rétablissement des contrôles et anticipent les procédures afin de faciliter le dédouanement de marchandises et les nouveaux contrôles vétérinaires et phytosanitaires", précise l'Élysée.

"Les gestionnaires d'infrastructures ont donc été invités à lancer sans tarder les travaux de toute première urgence nécessaires pour que les contrôles aux frontières soient opérationnels le 30 mars prochain", ajoute le communiqué. 
 
Xinhua/VNA/CVN 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’enseignement de français aux écoles supérieures au Vietnam

Prix bas pour rencontres riches Ces dernières années, le fait de passer ses nuits en dortoir est devenu une pratique de plus en plus répandue parmi les visiteurs à Dà Nang. Explications.