13/11/2020 22:27
Le Comité populaire de la province de Lâm Dông (hauts plateaux du Centre) a organisé le 13 novembre une cérémonie de réception du plan d'aménagement du Palais III de Bao Dai remis par l’ambassadeur de France au Vietnam, Nicolas Warnery.
>>Du Palais royal au site de tourisme vert
>>L’histoire de Dà Lat, au détour d’une allée

L'ambassadeur de France au Vietnam, Nicolas Warnery, remet le plan d'aménagement du Palais III de Bao Dai aux autorités de Lâm Dông.
Photo: VNA/CVN

Il s'agit d'une copie (numérisée) du schéma de conception du Palais III de Bao Dai, offert par Jacques Veysseyre - fils de l'architecte Paul Veysseyre par l'intermédiaire de l'ambassade de France au Vietnam. Actuellement l'original est en restauration en France.

Le vice-président du Comité populaire de Lâm Dông, Pham S a déclaré que la remise et la réception de la copie numérisée du schéma de conception du Palais III de Bao Dai continuaient d'approfondir les relations de coopération entre la province de Lâm Dông et l'ambassade de France au Vietnam et ses partenaires français, contribuant au maintien, à la préservation et à la promotion du patrimoine culturel, en particulier des patrimoines architecturaux français de la ville de Dà Lat.

L’ambassadeur de France au Vietnam, Nicolas Warnery, a déclaré l'une des priorités actuelles du gouvernement français était d'aider le Vietnam et la province de Lam Dong à préserver les anciennes structures de la ville de Dà Lat, contribuant à aider cette localité à se développer sous tous ses aspects.

Le Palais III de Bao Dai, conçu par l'architecte français Paul Veysseyre, a été mis en chantier en 1934. Le palais dispose de deux étages avec de nombreuses pièces fonctionnelles, répondant aux exigences d'une œuvre symbolique pour le pouvoir du dernier empereur de la dynastie Nguyên à Dà Lat.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Escapade au temple Dô à Bac Ninh

Bac Son, la vallée des contemplations À plus de 160 km de Hanoï, Bac Son est une vallée paisible aux paysages magnifiques. Éloignés du tohu-bohu citadin, les visiteurs pourront s’immerger dans la vie quotidienne locale et se recueillir auprès des Tày et Nùng très hospitaliers.