20/12/2019 09:17
La France a déployé ses premiers drones armés au Sahel pour traquer les jihadistes, a annoncé jeudi 19 décembre la ministre des Armées Florence Parly, au terme d'une série de tirs d'expérimentation menés depuis la base aérienne de Niamey.
>>Sahel : Macron annonce des décisions prochaines sur la lutte antijihadiste
>>G5 Sahel: un général nigérien nommé nouveau commandant de la force conjointe

Un drone armé Reaper de l'armée française, équipé de deux bombes GBU-12 de 250 kg au Niger, le 15 décembre. Photo : AFP/VNA/CVN


"Désormais opérationnels, les drones armés sont déployés au sein de l'opération Barkhane", a affirmé dans un communiqué la ministre des Armées Florence Parly, qui avait pris la décision en 2017 d'armer dans les deux ans les drones Reaper français en opérations extérieures.

"Leurs principales missions restent la surveillance et le renseignement, vocation première des drones, mais elles pourront aussi être étendues aux frappes", a précisé la ministre des Armées.

"Il s'agit d'une nouvelle capacité, pas d'un changement de doctrine. Les règles d'engagement des drones armés sont exactement les mêmes que celles des avions de chasse avec lesquels ils sont complémentaires".

Cette annonce intervient quelques jours avant une visite au Niger du président Emmanuel Macron, dans un contexte de forte dégradation sécuritaire au Sahel, un terrain vaste comme l'Europe où les jihadistes multiplient les actions meurtrières, malgré la présence de 4.500 militaires français de l'opération Barkhane.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Rendez-vous au Centre de la quintessence du village artisanal vietnamien

SEA Games 31 : les visiteurs étrangers impressionnés À l’occasion des 31es Jeux d’Asie du Sud-Est (SEA Games 31), le Vietnam a accueilli un grand nombre de sportifs, d’entraîneurs, d’officiels et d’amoureux du sport, venus de tous les pays de la région.