08/03/2018 15:38
"Nous avons souhaité poursuivre notre travail avec la province de Vinh Phuc dans le domaine de la formation ainsi que développer d’autres projets importants pour votre province", a affirmé l’ambassadeur de France au Vietnam, Bertrand Lortholary.
>>Intensifier la coopération entre les jeunes vietnamiens et français
>>Les relations Vietnam - France sont toujours au beau fixe

L’ambassadeur de France au Vietnam, Bertrand Lortholary (gauche), a eu un échange de travail le 7 mars à Vinh Phuc avec le président du Comité populaire de cette province, Nguyên Van Tri.


Lors d’une rencontre le 7 mars dans la province de Vinh Phuc  (Nord) avec le président du Comité populaire de cette localité, Nguyên Van Tri, l’ambassadeur de France au Vietnam, Bertrand Lortholary, a affirmé que son pays devrait continuer à accorder des aides en faveur de cette localité dans certains domaines, notamment concernant la protection de l’environnement et l’amélioration des conditions de vie des habitants de la province.

Pour sa part, Nguyên Van Tri a informé son interlocuteur de la situation de développement socio-économique de sa localité ainsi que l’avancement des projets à participation française qui se déploient maintenant dans la province. Cependant, certains points faibles concernant les questions sociales et environnementales persistent toujours. Vinh Phuc souhaite que la France continue à accorder des aides à cette province pour qu'elle puisse bénéficier d’un développement continu et durable.

Après avoir remercié l’accueil chaleureux qui lui a été fait, l’ambassadeur Bertrand Lortholary a exprimé le souhait que Vinh Phuc termine les formalités administratives pour que les projets à participation française puissent continuer.

 

Bertrand Lortholary (1er à droite) effectue le 7 mars une visite au projet de traitement de déchet à participation française dans la province de Vinh Phuc.


Actuellement, la France finance deux projets à Vinh Phuc. Il s’agit du projet "Phu nu" - Insertion socio-économique des femmes dans les zones industrielles et péri-urbaines au Vietnam, ainsi que d’un projet de traitement de gestion des déchets ménagers. Ceux-ci sont mis en œuvre par deux associations françaises sur le terrain, Batik international et GRET.

Le projet "Phu nu" a déjà bénéficié, à l’issue d’une  première phase, à plus de 1.100 personnes dont 90% sont des femmes migrantes et devrait encore accompagner 660 personnes pour la nouvelle phase.
 
Le projet GRET, dont la première tranche vient d’être finalisée, propose à la province de Vinh Phuc une nouvelle méthodologie permettant de réduire la saturation des décharges et réduire les impacts sur l’environnement à travers une trentaine de communes pilotes pour 300.000 habitants. Cette approche devrait être étendue prochainement au niveau de la province.
 
Le succès de ces projets repose en grande partie sur  l’appui de la part des autorités de la province, traduit par une rapidité des  procédures et une coordination active entre les acteurs locaux sous la direction du Comité populaire.


Bertrand Lortholary a visité le 7 mars des logements de femmes ouvrières (projet Phu Nu) et a rencontré des ouvrières dans la province de Vinh Phuc.


Plus de 260 entreprises à capitaux étrangers à Vinh Phuc

Selon Nguyên Van Tri, plus de 260 entreprises étrangères d’au moins 16 pays différents versent leurs capitaux dans des projets à Vinh Phuc. Elles investissent dans différents domaines comme l’industrie automobile, l’agriculture, les hautes technologies et les prestations de service. "Nous avons établi les relations avec les localités de plusieurs pays tels que Japon, République de Corée, Italie... Nous souhaitons établir dans un futur proche les relations avec les localités françaises", a affirmé Nguyên Van Tri. Et d’ajouter que Vinh Phuc vise à accueillir les entreprises françaises dans un futur proche.



C

Séance de travail de la délégation française et la direction de l’École supérieure de mécanique agricole, le 7 mars à Vinh Phuc.


Dans le cadre de la visite à Vinh Phuc, l’ambassadeur Bertrand Lortholary s’est rendu sur les sites de traitement des déchets, à visité des logements de femmes ouvrières (projet "Phu nu") ainsi  que l’École supérieure de mécanique agricole. Créée en 1960, l’École supérieure de mécanique agricole se trouve dans le district de Binh Xuyên, province de Vinh Phuc. Elle est une référence en matière de formation professionnelle, et a pour vocation de devenir l’un des 40 établissements de formation professionnelle du Vietnam à atteindre les normes internationales en la matière à l’horizon 2020. Elle est l’une des cinq unités bénéficiant des aides financières accordées par l’Agence française de développement (AFD) dans le cadre du 2e projet de formation professionnelle de l’AFD au Vietnam, d’un fond total de 25 millions d’euros.


Texte et photos : Phuong Mai/CVN
 

Source: CVN


 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

La ville de Châu Dôc privilégie l’écotourisme L’écotourisme fait partie des stratégies de développement de la ville de Châu Dôc (province d'An Giang, delta du Mékong) aux côtés du tourisme spirituel et culturel. De nombreuses destinations sont proposées dans le but d’attirer des touristes de plus en plus désireux de profiter à 100% de la nature.