02/02/2018 08:54
Le volume des investissements de la France en Tunisie serait doublé tout au long de son mandat à l'Élysée, a déclaré jeudi 1er février le président français Emmanuel Macron devant les députés tunisiens lors d'une séance exceptionnelle à l'Assemblée des représentants du peuple (ARP, Parlement tunisien) à Tunis.
>>Le président français Macron en Tunisie pour soutenir la fragile démocratie
>>Tunisie : "carton jaune" au gouvernement des manifestants anti-austérité

Photo du président français Emmanuel Macron (gauche) et du Premier ministre tunisien Youssef Chahed à la clôture d'un forum économique, le 1er février à Tunis. Photo : AFP/VNA/CVN

M. Macron a confirmé le déclenchement d'un programme d'urgence d'une valeur de 50 millions d'euros au profit des PME tunisiennes en plus d'une enveloppe supplémentaire de 500 millions d'euros qui vient s'ajouter à 1,2 milliards d'euros programmés pour la période 2016-2020 au profit de l'économie tunisienne.

Le président français s'est engagé à transformer la dette tunisienne en projets de développement dont la construction d'un hôpital régional à Gafsa, une province du sud-est tunisien, qui coûte environ 80 millions d'euros. Insistant sur l'avenir de la jeunesse, M. Macron a annoncé l'instauration d'une feuille de route urgente d'une enveloppe de 50 millions d'euros pour garantir des emplois à des jeunes tunisiens via le bureau à Tunis de l'Agence française de développement (AFD).

La Tunisie a enregistré un taux de chômage encore supérieure à 15% et d'environ 30% auprès des diplômés malgré une croissance réanimée en 2017 estimée par le gouvernement à 2%.

"Actuellement, la Tunisie a besoin de toute l'Europe et - franchement - nous devons évoquer nos problèmes clairement pour ainsi pouvoir les résoudre", a indiqué le président tunisien lors d'une conférence conjointe avec son hôte français. M. Caïd Essebsi a insisté que son pays "n'est soumise à quiconque pressions mais nous identifions nos défaillances et nous sommes conscients de devoir agir rapidement et réformer à moins que nous avons besoin de moyens suffisants pour y aboutir".

Pour sa part, le président français a fait honneur, lors de son discours à l'ARP, "au courage et à la force du peuple tunisien qui s'est soulevé". "La France n'a d'autre choix que celle de voir la Tunisie réussir dans ce moment historique, de faire triompher les valeurs qui sont les nôtres, pour ne pas faire bégayer notre histoire, pour endiguer l'obscurantisme que certains veulent faire prospérer", a-t-il souligné. M. Macron a évoqué également l'impératif de gagner la bataille de la sécurité et la stabilité.

"Vous avez été frappés par le terrorisme et l'obscurantisme (...) nous avons souffert dans notre chair du terrorisme le plus abject", a-t-il appuyé avant de s'engager à soutenir les Tunisiens dans la lutte contre le terrorisme, son financement, ainsi que la sécurisation des frontières, à travers l'échange d'informations et la coopération.

Xinhua/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Think Playgrounds et l’initiative des espaces de jeu en ville

Huê lancera des bus à toit ouvert Les touristes à Huê auront l’occasion de découvrir l’ancienne capitale impériale par des visites en bus à toit ouvert, selon les informations du Service du tourisme de la province centrale de Thua Thiên-Huê.