30/10/2020 15:16
Après dix ans de mise en œuvre du projet "Formation professionnelle en milieu rural", de nombreuses localités ont enregistré des résultats positifs avec une proportion de travailleurs ruraux formés en constante augmentation, contribuant ainsi à résoudre le problème de l'emploi dans les zones rurales.
>>Formation professionnelle : fruit d’une stratégie efficace
>>L'ASEAN souligne l'importance du développement des ressources humaines
>>Le développement des ressources humaines au Vietnam

Dix ans après la mise en œuvre du projet "Formation professionnelle en milieu rural", environ 9,6 millions de travailleurs ruraux ont reçu une formation professionnelle.
Photo : VNA/CVN

Selon le Département général de la formation professionnelle relevant du ministère du Travail, des Invalides de guerre et de la société, dix ans après la mise en œuvre du projet "Formation professionnelle en milieu rural", environ 9,6 millions de travailleurs ruraux ont reçu une formation professionnelle avec un taux d’insertion sur le marché du travail de plus de 80%.

Pour la période 2016-2020 en particulier, on recense plus de 134.000 ménages pauvres où des apprentis de ces formations professionnelles ont trouvé un emploi et sont ainsi parvenus à sortir de la pauvreté. Un autre chiffre révélateur : plus de 168.000 ménages comprenant d’anciens apprentis ayant trouvé un emploi gagnent des revenus plus élevés que la moyenne des habitants de leur localité.

La formation professionnelle, associée à la création d'emplois pour les travailleurs ruraux ces dernières années, a obtenu de nombreux résultats positifs, a salué la directrice adjointe du Service du travail, des invalides de guerre et des affaires sociales de la province de Vinh Long (Sud), Mme Huynh Thi My Hà.

Cependant, le taux de main-d'œuvre formée n'est que de 50% et la demande de travailleurs qualifiés n'est pas grande. En outre, les entreprises participant aux programmes de formation professionnelle sont plutôt rares, les commandes peu nombreuses et irrégulières.

Toujours selon Mme Hà, la plus grande difficulté des centres de formation professionnelle et de formation continue se caractérise par un trop faible nombre d'étudiants. Les experts invoquent une sensibilisation insuffisante des travailleurs ruraux sur les intérêts à moyen terme de la formation professionnelle. En effet, de nombreux travailleurs des campagnes préfèrent trouver des emplois simples pour gagner un revenu immédiat et se refusent à apprendre un métier qui pourrait potentiellement améliorer leur niveau de vie dans un temps plus long.

Plusieurs localités privilégient le soutien à la formation dans des domaines professionnels en forte demande dont la restauration-hôtellerie.
Photo : VNA/CVN

Cette année, Vinh Long souhaite que 55% de sa main-d'œuvre soit formée, et que 17% des apprentis deviennent titulaires d’un diplôme ou d’un certificat en bonne et due forme. Afin de convaincre durablement les habitants peu qualifiés de la province, celle-ci soutient les institutions de formation en milieu rural lorsque ces dernières respectent cette injonction : “Une formation professionnelle est ouverte uniquement lorsque les emplois et les revenus d’après la formation sont identifiés”.

Pour ce faire, Mme Hà a déclaré que les établissements de formation professionnelle doivent renforcer leur coordination avec la localité pour saisir les souhaits des travailleurs et entrer en contact avec les entreprises locales pour adapter la formation à leurs besoins. En outre, les écoles et les centres de formation doivent diversifier les formes de cours et proposer des horaires flexibles pour favoriser la participation des travailleurs.

Avec la volonté de répondre aux besoins de main-d’œuvre d’aujourd’hui et de demain, la province de Vinh Long privilégie le soutien à la formation dans des domaines professionnels en forte demande comme dans le génie civil, la mécanique, la couture industrielle, le tourisme, la restauration - hôtellerie, les soins sanitaires, la garde d'enfants… La province se concentre également sur la formation professionnelle des travailleurs souhaitant s’exporter à l'étranger avec un contrat. Quant aux professions agricoles, les établissements d'enseignement continueront à soutenir la formation professionnelle pour améliorer l'efficacité de la production et créer plus d'emplois.

Des formations adaptées
aux enjeux de chaque région


Les établissements de formation professionnelle intensifient leur offre ciblée vers des métiers de l’industrie dont les techniques du froid et de la climatisation. 
Photo : VNA/CVN

Le directeur adjoint du Service du travail, des invalides de guerre et des affaires sociales de la province de Long An (Sud), Nguyên Dai Tanh, informe que les établissements de formation professionnelle de la province intensifient leur offre ciblée vers des métiers de l’industrie : électricité industrielle, installation d’équipements mécaniques, soudage, techniques du froid et de la climatisation. Le responsable souligne que le développement d’une main d’œuvre qualifiée contribue à améliorer la productivité et à accroître la compétitivité de la région.

La province continue en outre de former des travailleurs dans des professions de la technologie automobile, de l’installation électrique, de la médecine vétérinaire, de l'élevage, de la protection des végétaux ou dans le domaine de services comme pour les soins de beauté et les techniques de cuisine...

De nombreux cours de formation seront également déployés pour former de nouveaux travailleurs compétents dans le tourisme, l'agriculture de haute technologie, le numérique, les technologies de l'information, l'automatisation et l'ingénierie de contrôle automatique.  "Ces métiers servent le  développement socio-économique de la province en prévision de l'impact de la révolution 4.0", a indiqué Nguyên Dai Tanh.

Dans la province de Kiên Giang, le chef du Bureau de la formation professionnelle relevant du Service provincial du travail, des invalides de guerre et des affaires sociales, Vo Van Hiên, souhaite que, dans la période 2021-2025 avec en horizon 2030, la province forme 27.000 travailleurs ruraux, portant le taux de travailleurs formés à 67%. La province veille à ce que 80% des apprentis exercent l’activité pour laquelle ils ont été formés.

La province de Kiên Giang donne la priorité à la formation des travailleurs ruraux installés dans des zones avec des matières premières et ayant un contrat avec des entreprises, ainsi qu’à des travailleurs mettant en œuvre des projets de restructuration agricole ou s’inscrivant dans le programme "À chaque localité son produit". Les cours de formation ciblent également les membres de coopératives et d'exploitations agricoles appliquant des techniques de production avancées, ainsi que les travailleurs souhaitant s’exporter à l’étranger.

Vo Van Hien a ajouté que la province de Kiên Giang adapte la formation à chaque district. Précisément, pour la ville de Long Xuyên, la province se concentre sur les métiers relatifs au traitement des produits aquatiques, à la réparation des moteurs de navires et à la pêche hauturière. Dans la sous-région ouest de la rivière Hâu, les cours de formation s’adaptent aux besoins des recruteurs des zones industrielles. Dans la sous-région d'U Minh Thuong, Kiên Giang forme des professionnels pour les ports de pêche et les services logistiques du secteur ainsi qu'à la rotation entre culture du riz et aquaculture ...

Aider un million de personnes

Selon le Département général de la formation professionnelle relevant du ministère du Travail, des Invalides de guerre et de la société, l'objectif de formation en 2020 est de compter 1,68 million de travailleurs ruraux ayant reçu une courte formation de moins de trois mois, dont environ un million d’entre eux aidés financièrement pour suivre leur formation.

Au cours des six premiers mois de 2020, l'impact de l'épidémie de COVID-19 a fait que seulement plus de 700.000 travailleurs ont reçu une formation de moins de trois mois ou une formation professionnelle de longue durée. Malgré les difficultés dues à l’épidémie, les localités intensifient leurs efforts pour augmenter le nombre de travailleurs ruraux bénéficiant d'une aide à la formation pour accéder à un nouveau métier.

Xuân Lôc/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Ambiance "électropicale" dédiée aux jeunes francophones

Présentation des particularismes culturels de l’ethnie Muong à Thanh Hoa Le 2e Festival culturel des Muong se tiendra du 10 au 12 décembre dans la province de Thanh Hoa, sous les auspices du ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme, et du Comité populaire provincial. C’est ce qui ressort de la conférence de presse concernant la présentation de cet évènement tenue mardi 1er décembre à Hanoï.