05/07/2018 16:39
Un projet de formation professionnelle destiné aux jeunes en situation difficile, réalisé grâce à l’aide de l’organisation Plan International Vietnam et l’Agence sud-coréenne de coopération internationale (KOICA), a changé la vie quotidienne de plusieurs jeunes démunis ainsi que leur destin.
>>Environ 782.000 emplois créés en six mois
>>Améliorer la qualité de l'éducation et de la formation, un impératif
>>2018 est une année décisive dans l'enseignement professionnel

Le projet a permis à près de 500 jeunes démunis de se lancer dans l’apprentissage professionnel. Photo: Hoàng Minh/CVN

Le projet a été déployé dans l’Institut universitaire de technologie (IUT) des métiers industriels de Hanoï et au sein de l’IUT de construction des ouvrages urbains, entre septembre 2015 et juin 2018, avec environ 39 milliards de dôngs d’investissement. Il a permis à près de 500 jeunes démunis de se lancer dans l’apprentissage des métiers de la soudure, de la réparation d’armature de voiture et autres travaux.

Selon des statistiques, 60% des élèves ayant achevé cette formation ont trouvé un emploi stable avec un revenu mensuel de plus de 5 millions de dôngs.

"Avec la jeunesse, rien n'est impossible!"

"Sans cette formation professionnelle je n’aurais pas su quoi faire", partage Lo Van Thanh. Âgé de 21 ans, il vit dans une famille démunie de la commune de Chiêng La dans la province de Son La.

"Après cette formation, j'ai été admis en tant qu’employé dans la station d'approvisionnement en eau propre de ma commune natale, et j’ai pu bénéficier d’un revenu stable. Mon quotidien a vraiment changé et mon avenir aussi. Ma famille aura maintenant une vie agréable. Auparavant, je n'aurais jamais imaginé avoir l’opportunité de continuer mes études après l’enseignement secondaire. C’est maintenant une réalité".

Pour sa part, Nguyên Doan Hoàn, originaire du district de Thanh Chuong dans la province de Nghê An et passionné de voitures depuis son enfance, a lui aussi eu la chance d’avoir accès au projet en question. Pendant 18 mois, il a pu profiter d’une formation gratuite.

Améliorer les compétences

Après le cours au matin, il profitait de son temps libre l’après-midi pour travailler en tant qu’apprenti dans un garage automobile, puis il enchainait avec un travail de réparateur de motos pendant ses soirées. "Étudier tout en travaillant m’a aidé à améliorer mes compétences et à cumuler de l’expérience", souligne-t-il.

Aujourd’hui employé dans un grand garage automobile, ce jeune déterminé ne compte pas s'arrêter là. "Je veux maîtriser ma vie, je veux pouvoir aller à la mer. Je veux aller plus loin, travailler dans un environnement plus professionnel, à l'étranger par exemple", partage-t-il.

--------------------------------------------------
"Nous constatons que les jeunes en difficulté ont exigent et méritent
une formation de qualitée",
Mme Sharon Kane, directrice nationale
de Plan International Vietnam
.
--------------------

En plus de bénéficier d'une formation professionnelle gratuite, de matériel scolaire et de vêtements de protection, les élèves défavorisés ont également obtenu des aides financières pour se loger, se nourrir et se déplacer en période scolaire.

"Nous constatons que les jeunes en difficulté ont exigent et méritent une formation de qualité. Nous leur offrons la possibilité d'apprendre un métier et de gagner un revenu stable qui leur permettra d’avoir une vie plus agréable", a déclaré Mme Sharon Kane, directrice nationale de Plan International Vietnam.

Le projet nécessite une coopération en continu avec une centaine d’entreprises afin de fournir des emplois aux élèves après leurs études, a affirmé Pham Duc Vinh, directeur de l’IUT des métiers industriels de Hanoï, qui insiste sur l’importance de la formation pratique dans ce projet.

Câm Sa/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Deux ophtalmologues suisses en mission bénévole à Hanoï

Le développement du tourisme Actuellement, le tourisme intelligent constitue une tendance inéluctable au Vietnam. Ce type de voyage recourt à l’application des technologies de l’information et de la communication à son essor et attache les intérêts des voyageurs à ceux de l’administration et des entreprises.