30/05/2018 08:51
Israël a lancé une vaste frappe aérienne sur la bande de Gaza mardi 29 mai, touchant 35 cibles et un tunnel menant en Égypte et en Israël, a fait savoir l'armée israélienne dans un communiqué.
>>Gaza: raid israélien contre des cibles du Hamas
>>Israël face à une vague de réprobation après le bain de sang à Gaza
>>Bain de sang à Gaza pour l'inauguration de l'ambassade américaine à Jérusalem

Des fumées après une frappe aérienne israélienne sur la bande de Gaza, le 29 mai. Photo: AFP/VNA/CVN

La frappe aérienne était une réponse aux 28 obus de mortiers tirés par les militants de Gaza sur Israël mardi matin 29 mai, selon l'armée israélienne. L'attaque depuis Gaza n'avait pas provoqué de dégâts si ce n'est un homme qui a été légèrement blessé à la main, a ajouté l'armée. La frappe aérienne a été menée par des avions de combat israéliens qui ont visé plus de 35 cibles sur sept sites terroristes, a indiqué le communiqué de l'armée.

Les sites appartenaient au Hamas, l'organisation palestinienne islamiste qui dirige Gaza, et le Jihad Islamique Palestinien, groupe islamiste local. "Les IDF (Forces de défense israéliennes) ont visé six bases militaires, des entrepôts de munitions, des cibles navales et des sièges terroristes", a indiqué l'armée. L'armée a également visé "un tunnel terroriste offensif" appartenant au Hamas dans la zone du passage de Kerem Shalom près de Rafah, a poursuivi l'armée.

Le tunnel débutait dans la bande de Gaza, entrait dans le désert du Sinaï égyptien avant de s'étendre sur le territoire israélien, a informé l'armée israélienne. Mais depuis Gaza, les médias ont rapporté que le tunnel visé était en réalité un tunnel permettant de faire passer les marchandises dans l'enclave palestinienne assiégée. 

Xinhua/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le Musée des beaux-arts de Hô Chi Minh-Ville, destination favorite des touristes

La BAD aide le Vietnam à développer le tourisme dans ses villes secondaires La Banque asiatique de développement (BAD) a annoncé lundi 10 décembre qu’elle avait approuvé un prêt de 45 millions de dollars pour aider le Vietnam à transformer ses villes secondaires en destinations touristiques plus compétitives et plus inclusives sur le plan économique.