31/03/2017 21:18
Dans plusieurs régions rurales du Nord du Vietnam en ces mois de mars et avril, le rouge foncé des fleurs de kapokier - cet arbre qui renvoie l’image d’une campagne paisible et intemporelle - offre un spectacle saisissant. Sa floraison est particulièrement photogénique.
>>Môc Châu en saison des fleurs
>>Bientôt Festival des flamboyants rouges à Hai Phong


 Le rouge foncé des fleurs de kapokier.

Le kapokier a pour nom scientifique bombax ceiba. Cet arbre appartenant à la famille des bombacacées est planté pour la plupart dans les pays asiatiques dont la Malaisie, l’Indonésie, la Chine et le Vietnam. Un kapokier peut atteindre 25 m de haut dans son milieu naturel et produit de grandes fleurs rouges charnues, d’un diamètre de 10 cm, après la chute des feuilles.

Au Vietnam, il est souvent planté dans la campagne au Nord, le long des chemins vicinaux ou sur les petites collines qui trônent au milieu des rizières. Aujourd’hui, si sa plantation se fait de plus en plus rare, on peut les  trouver en rangées en banlieue de Hanoï et dans les provinces de Phu Tho, Nam Dinh ou Hà Nam. 

Porteur de messages

Pour les agriculteurs d’autrefois, qui n’avaient aucun outil de prévisions météorologiques, le kapokier est un arbre porteur d’importants messages au service de leurs travaux champêtres. En effet, lorsque l’on voit un kapokier effeuillé donner des fleurs, c’est le signe que le froid est terminé. Les paysans peuvent alors commencer à semer. Raison laquelle l’image des fleurs de kapokier est entrée dans les cadzao (poèmes-chansons populaires vietnamiennes).

Bao giờ cho đến tháng ba,
Hoa gạo rụng xuống bà già cât chăn

(Quand arrive le 3e mois lunaire,
La vieillarde attend de voir tomber les fleurs de kapokier pour enlever ses couvertures)

Bao giờ đom đóm bay ra,
Hoa gạo rụng xuống thì tra hạt vừng

(Quand planent les lucioles,
Et tombent les fleurs de kapokier, on part semer les sésames)

La floraison des kapokiers est une source d’inspiration pour les photographes tant professionnels qu’amateurs. Ci-dessous, quelques clichés pris par un amateur qui s’est installé en ville mais a grandi à la campagne. Les souvenirs de l’époque où il jouait avec ses amis sous le pied du kapokier en fleurs au bout de son village resteront à jamais gravés dans sa mémoire.    

Un kapokier planté le long du chemin vicinal,

 
... au milieu des rizières,

 
... ou au bord de la rivière, une image populaire à la campagne.

 
Au 3e mois lunaire, l’arbre commence à donner des fleurs rouges caractéristiques.


Ses fleurs comportent cinq pétales.


À la campagne, des enfants aiment ramasser les fleurs pour produire des colliers et des bracelets.  
 
Texte : Bùi Phuong/CVN
Photos : Minh Thành/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Think Playgrounds et l’initiative des espaces de jeu en ville

Un portail d’information sur le tourisme de Hanoï voit le jour Un portail d’information du Service du tourisme de Hanoï a récemment vu le jour avec une forme moderne comme un réseau social. Sa création vise à s’orienter vers un tourisme intelligent dans l’avenir.