13/10/2016 17:26
La fête Pithi Sene Dolta a lieu chaque année du 28e jour du 8e mois lunaire au 1er jour du 9e mois lunaire afin de commémorer les ancêtres et de prier pour le repos de l’âme des morts.
>>Kiên Giang donne rendez-vous en novembre pour la 10e Fête culturelle et sportive des Khmers
>>Trà Vinh : rencontre avec des Khmers à l'occasion de la fête Sene Dolta
>>Félicitations aux Khmers en l'honneur de la fête Sene Dolta à Vinh Long

Les Khmers préparent les offrandes pour la fête Pithi Sene Dolta.
Photo : NDEL/VNA/CVN

Selon la légende, cette fête a pris sa source dans la vie quotidienne des Khmers au Sud. Ceux-ci vivent pour la plupart de l’agriculture et de la culture en eau du riz. La récolte de riz commence au 4e mois lunaire, les travaux sont terminés presque au 8e mois lunaire, les agriculteurs n’attendent que la moisson. Après la période de repiquage, les Khmers ont souvent plus de temps pour aller voir leurs grands-parents et leurs parents. Petit à petit, cette pratique est devenue une fête pour exprimer la reconnaissance envers les ancêtres, les grands-parents et les parents.

Chez les Kinh, la fête de Vu Lan est considérée comme celle où l'on exprime la piété filiale, et celle de Pithi Sene Dolta des Khmers revêt une signification semblable.

Durant cette fête, frères, sœurs, cousins, cousines et proches de la famille se réunissent et offrent des cadeaux aux grands-parents et aux parents, tout en célébrant une cérémonie propitiatoire aux proches décédés, afin d’exprimer leur gratitude à l’égard des ancêtres qui ont défriché les terres.

Aujourd'hui, la fête Pithi Sene Dolta à Trà Vinh n’est plus la seule coutume des Khmers, elle est devenue une fête commune des ethnies Kinh, des Khmers et des Hoa.

NDEL/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Un plan quadriennal pour élargir le public francophone

Tourisme fluvial : la Colombie veut acquérir des expériences de Can Tho La Colombie souhaite coopérer avec la ville de Cân Tho dans le développement du tourisme fluvial dont le modèle de marché flottant de Cai Rang. C’est ce qu’a exprimé Claudia Liliana Zambrano Naranjo, chargé d’affaires de la Colombie au Vietnam, mercredi 22 novembre dans la ville.