28/01/2019 08:06
Chaque année, le 23e jour du dernier mois lunaire, les Vietnamiens fêtent le Génie du Foyer, appelé Táo Quân ou Ông Táo en vietnamien. Cet événement important se fait en famille et est un signe de la fin de l’année lunaire.
>>Le Nouvel An lunaire et ses coutumes traditionnelles
>>Le 23e jour du 12e mois lunaire : la fête du Génie du Foyer
>>Le Génie du foyer des Hà Nhi

Les carpes, montures du Génie du Foyer, sont indispensables lors de la fête de Táo Quân.

Pour le culte de Táo Quân, le moment crucial est son départ pour le Ciel. On organise une cérémonie  le 23e jour du dernier mois lunaire, afin de dire adieu à ce génie, convoqué par l’Empereur du Ciel à qui il doit rapporter ce qu’il a vu dans le monde des hommes. Sa visite dure six jours, le Génie retournant dans les foyers dans la nuit séparant l’ancienne et la nouvelle année, au moment du Réveillon.

Sur l’autel, les offrandes comprennent souvent trois carpes mises dans un bol, trois costumes en papier (vêtements, chapeaux et bottes), des fruits, des fleurs et des papiers votifs. Certains gens préparent encore du xôi (riz gluant cuit à la vapeur), des plats délicieux et du bánh chung (gâteau de riz gluant de forme carré, farci de viande de porc poivrée, de haricot mungo).

Après la cérémonie de culte, on brûle les papiers votifs et libère les carpes dans un étang, un lac ou une rivière. Finalement, le Génie s’envole vers le Ciel sur les carpes en transportant aussi les papiers votifs de la famille à l’Empereur.

Selon la tradition, on érige une cây nêu (perche en bambou) le 23e jour du dernier mois lunaire, et on la retire le 7e jour du Têt, afin de conjurer les démons et bénéficier d'une bonne nouvelle année.

 
Texte et photos: Hoàng Phuong/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’enseignement de français aux écoles supérieures au Vietnam

Prix bas pour rencontres riches Ces dernières années, le fait de passer ses nuits en dortoir est devenu une pratique de plus en plus répandue parmi les visiteurs à Dà Nang. Explications.