08/09/2014 08:11
Au Têt Trung Thu, on prépare des jouets et des gâteaux pour les enfants. Des processions de lanternes et des danses de la licorne animent les rues. La célébration aux origines agricoles et astrologiques est devenue «La» grande fête des enfants.

>>Plus de 2.000 gâteaux de la lune offerts aux enfants pauvres
>>La Fête de la mi-automne redonne vie aux jouets traditionnels
>>Le succès des lanternes «made in Vietnam»

Une danse de la licorne au Têt Trung Thu. Photo : Quy Trung/VNA/CVN


Chaque année, lorsque les premières feuilles mortes commencent à joncher les allées des parcs et que l'automne se fait sentir, les enfants attendent avec impatience le Têt Trung Thu, «leur» Têt, qui tombe le 15e jour du 8e mois lunaire, soit le 8 septembre cette année.

Avec le Têt Nguyên Dan ou Nouvel An traditionnel, le Têt Trung Thu ou Fête de la mi-automne est une des plus grandes fêtes traditionnelles vietnamiennes. Les enfants recevront des cadeaux, goûteront toutes sortes de friandises et déambuleront jusque tard en soirée dans la ville illuminée.

Dans tout le pays, notamment dans les grandes villes comme Hanoi et Hô Chi Minh-Ville, règne une animation particulière les semaines précédents le Têt Trung Thu. Depuis un mois sont apparues dans les rues principales des échoppes vendant les fameux banh nuong et banh deo, les deux gâteaux emblématiques de cette fête, que l’on réunit souvent sous le vocable de «gâteaux de lune», eu égard à leur forme. Traditionnellement de forme ronde, on en trouve aussi des carrés ou de plus originaux en forme de carpe. Les banh deo sont des gâteaux de riz gluant et les banh nuong sont fourrés de toutes sortes de bonnes choses et cuits au four. Tous deux contiennent souvent au milieu de la courge confite, des graines de lotus ou de la noix de cajou, des haricots mungo, des œufs salés et même du poulet !

Le soir du jour J, petits et grands affluent dans les rues où sont proposés divers produits, essentiellement friandises et jouets. On achète, on visite ou on hume l’atmosphère de fête, mais dans tous les cas on s’amuse !

Les enfants à la fête


À Hanoi, depuis un mois, les rues Luong Van Can, Hàng Ma, Hàng Luoc, Hàng Cân, dans le Vieux quartier de la ville, ont un air de fête. Depuis une semaine déjà, enfants et adolescents s'y pressent chaque soir, lorsque la ville revêt ses habits de lumière. Un monde féérique qui réjouit amis et parents. Les lanternes, emblématiques de cette fête, trônent un peu partout. Elles sont en forme d'étoile, de ballon, de poisson, de crapaud...

Les jouets en papier ne sont pas en reste : tête de licorne, effigie des docteurs des concours mandarinaux, masques, etc. Une multitude d'objets artisanaux fascinent les enfants : bateaux, paniers aux oiseaux, etc. Ces jouets rappellent les processions aux lanternes d’autrefois et les danses de la licorne. Les jouets modernes comme robots, voitures, motos, avions, téléphones mobiles ont aussi la cote auprès des petits.

«J’aime la Fête de la mi-automne. Mes parents m’amènent chaque année dans les rues Hàng Ma ou Hàng Luoc pour acheter des jouets. Ce que je préfère ce sont les diadèmes de princesse. Je vais porter le mien le soir de la pleine lune», confie Mai Anh, 9 ans.

Un plateau de fruits et de friandises pour le Têt Trung Thu. Photo : Huong Linh/CVN


La Fête de la mi-automne est un moment d’allégresse pour les enfants. Le soir de la pleine lune, ils descendent dans les rues pour participer aux processions de lanternes. Les rues s’animent au son des tambourins et des danses de la licorne. Les fillettes arborent des serre-tête à pompons, des ailes de papillon, les garçons des masques et tous défilent avec leurs lanternes dans les ruelles ou les artères bondées du centre-ville.

Tard dans la soirée, dans chaque famille, les parents organisent des "réveillons sucrés" pour les enfants. Sur les plateaux figurent, outre les traditionnels gâteaux, des fruits de saison comme pamplemousse, kaki, banane, orange. La Fête de la mi-automne est une occasion non seulement de manger, de jouer mais aussi d’apprendre. Sous le clair de lune étincelant, réunis autour d’un plateau de fruits et de friandises, grands-parents ou parents racontent aux enfants des légendes : celle de la Belle Hang Nga ou celle du gros malin Cuôi, dont les traces sont bien visibles sur la grosse lune d’automne.

Fête de la mi-automne au Musée d’ethnographie du Vietnam

Comme chaque année, le Musée d’ethnographie du Vietnam, à Hanoi, organise plusieurs évènements à l’occasion de la Fête de la mi-automne les 6 et 7 septembre, c’est-à-dire les 13e et 14e jours du 8e mois lunaire. Cette année, les enfants peuvent découvrir des jeux populaires et ludiques comme coloriage, dessins avec des coquilles, devinettes... et participer à la confection de jouets traditionnels comme dèn ông sao (lanterne en forme d’étoile), to he (figurines de pâtes à modeler colorées), masques en papier ou encore bateaux miniatures en fer blanc.


Dang Huê/CVN

 


Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Deux ophtalmologues suisses en mission bénévole à Hanoï

L’hôtel Saigon - Ha Long, un 4 étoiles au cœur de la baie La célèbre baie de Ha Long, située à Quang Ninh (Nord), est classée parmi les sept nouvelles merveilles de la nature du monde. L’hôtel Saigon - Ha Long, relevant du voyagiste Saigontourist, est l’un des premiers hôtels de luxe à s’y implanter.