22/06/2017 15:00
La Réserve fédérale américaine (Fed) est ouverte à un allègement des tests de résistance du secteur bancaire, comme le veut l'administration républicaine, selon un responsable de la banque centrale.
>>États-Unis : la Fed s'apprête à donner un nouveau tour de vis monétaire
>>La Fed devrait faire une pause sur les taux d'intérêt

La Réserve fédérale américaine (Fed), le 14 juin à Washington.
Photo : AFP/VNA/CVN

Dans un discours devant être prononcé jeudi 22 juin au Sénat mais rendu public ce mercredi 21 juin, Jérôme Powell, gouverneur de la Fed, affirme que la banque centrale devrait "ajuster la règlementation en faisant preuve de bon sens pour simplifier les règles et réduire leur fardeau tout en évitant de compromettre la sécurité et la solidité" des banques.

La Réserve fédérale doit publier jeudi des résultats de tests annuels de résistance des grandes banques, destinés à éprouver leur solidité en cas de crises hypothétiques.

Ces tests ont été commandés par la loi de règlementation financière Dodd-Frank, adoptée après la crise de 2008, pour éviter que des faillites retentissantes de banques dites "systémiques" ne mettent en péril le système financier global.

La profession bancaire, notamment les banques de taille moyenne, se sont élevées contre ce surcroît de règlementation et l'administration Trump a promis de réduire ces garde-fous.

Dans la même veine qu'un récent rapport du Trésor appelant à "un rééquilibrage raisonné des principes règlementaires", M. Powell estime par exemple qu'il faut relever les seuils des banques qui doivent être soumises aux tests de résistance annuels (actuellement de 50 milliards de dollars d'actifs).

De même, ce responsable juge que le processus de "testaments" bancaires, qui oblige les banques à présenter annuellement un plan crédible de mise en faillite ordonnée en cas de crise, pourrait intervenir tous les deux ans au lieu de chaque année comme actuellement.

M. Powell est aussi favorable à ce que certaines banques, dotées d'un haut niveau de capitaux propres, puissent être exemptées de la partie des tests de résistance qui avalise les plans de distribution des liquidités des établissements bancaires (CCAR).

La Fed serait aussi ouverte à un allègement de la règle "Volcker", qui limite et encadre strictement la spéculation des banques pour leur propre compte. "Il n'y a pas de doute que le système financier américain est plus solide aujourd'hui qu'il ne l'était il y a 10 ans", assure M. Powell devant la Commission bancaire du Sénat.

Les grandes banques "ont plus que doublé la valeur corporelle de leurs capitaux propres qui est passée d'environ 500 milliards de dollars en 2009 à 1.200 milliards au 1er trimestre 2017", insiste-il insister. "Nous devons rester vigilants contre les nouveaux types de risques (financiers) qui peuvent apparaître", poursuit M. Powell. Il ajoute que si "les conditions plus strictes de capitalisation accroissent les coûts des banques qui sont ensuite passés aux consommateurs", elles permettent aussi "de fournir davantage de crédits et de croissance économique".

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une journée au Musée des vestiges deguerre à Hô Chi Minh-Ville

Luang Prabang, Udon Thani et Quang Ninh: un triangle de patrimoines mondiaux La promotion du triangle de patrimoines mondiaux lors d’un forum commun a offert des opportunités de développement des produits touristiques empreints des particularités culturelles de chaque pays, contribuant ainsi à créer des circuits attrayants, notamment pour les touristes venant d’Europe et d’Amérique du Nord.