21/07/2016 10:50
>>Les cancers dus aux papillomavirus augmentent aux États-Unis
>>Consommer des boissons très chaudes est "probablement cancérogène"

La fécondation in vitro n'accroît pas le risque de cancer du sein, conclut une étude conduite aux Pays-Bas et publiée le 20 juillet dans la revue américaine Journal of the American Medical Association (JAMA), la plus vaste menée à ce jour sur ce sujet. La fécondation in vitro nécessite l'accroissement temporaire, allant de cinq à dix fois la normale, de certaines hormones sexuelles dont l'oestrogène et la progestérone, qui sont liées à un risque élevé de certains types de tumeurs du sein. Pendant 21 ans, les chercheurs ont suivi plus de 25.000 femmes qui avaient en moyenne 33 ans quand elles ont commencé ce traitement. Les études publiées précédemment sur ce traitement, soit pas suffisamment étendues, soit effectuées sur des périodes de suivi trop courtes, n'étaient pas concluantes, expliquent-ils. Pour l'étude publiée le 20 juillet, les auteurs ont pris en compte plusieurs facteurs liés à des risques accrus de cancer mammaire, dont l'âge des femmes au moment où elles ont donné naissance à leur premier enfant, le nombre de grossesses et de tentatives de fécondation in vitro.
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le ravioli du village de Kênh, une saveur naturelle

Miêu Nôi, un haut lieu du tourisme spirituel Construit il y a près de 300 ans, Miêu Nôi constitue un héritage religieux et historique de Hô Chi Minh-Ville. Il s’agit d’un temple émergent situé au milieu de la rivière Vàm Thuât.