18/05/2022 13:11
La Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis a accordé mardi 17 mai une autorisation d’utilisation d’urgence pour une dose de rappel du vaccin anti-COVID-19 Pfizer/BioNTech pour les enfants âgés de 5 à 11 ans au moins cinq mois après l’achèvement du processus de primo-vaccination.

>>COVID-19 : près de 13 millions d'enfants États-Unis infectés depuis 2020
>>COVID : l'accord des deux parents demandé pour vacciner les 5-11 ans

Vaccination contre le COVID-19 pour une fille à Los Angeles, aux États-Unis.
Photo : AFP/VNA/CVN


Le 3 janvier, la FDA avait autorisé l’utilisation d’une seule dose de rappel du vaccin anti-COVID-19 Pfizer/BioNTech pour les jeunes âgés de 12 à 15 ans après la fin du processus de primo-vaccination.

La dernière décision de la FDA signifie que toute personne âgée de 5 ans et plus est désormais éligible à une dose de rappel.

"Bien qu’il ait été largement vrai que le COVID-19 a tendance à être moins grave chez les enfants que chez les adultes, la vague de variant Omicron a vu plus d’enfants tomber malades et être hospitalisés, et les enfants peuvent également ressentir des effets à plus long terme, même après une maladie initialement bénigne", a de son côté déclaré dans un communiqué Robert Califf, le commissaire de la FDA.

"La FDA autorise l’utilisation d’une seule dose de rappel du vaccin anti-COVID-19 Pfizer/BioNTech pour les enfants de 5 à 11 ans afin de fournir une protection continue contre le COVID-19", a-t-il ajouté.


APS/VNA/CVN

 

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
GREAT, un programme australien en faveur des femmes minoritaires

Forte hausse des arrivées internationales au premier semestre En juin, le Vietnam a comptabilisé 236.700 arrivées internationales, soit une hausse de 36,8% sur un mois et de 32,9 fois par rapport à la même période de l’an dernier, selon l’Office général des statistiques.