13/04/2018 16:45

>>FAO : les catastrophes comme la sécheresse entraînent des milliards de pertes agricoles
>>FAO : l’Asie du Sud-Est, un point chaud dans l’abus d'antibiotiques

Dans un nouveau rapport publié jeudi 12 avril, la FAO a insisté sur le fait que les systèmes d'irrigation à énergie solaire devaient être bien gérés et réglementés afin d'éviter les risques d'utilisation non durable de l'eau. La forte baisse du prix des panneaux photovoltaïques est encourageante dans le sens où elle peut contribuer à améliorer la capacité d'irrigation, a indiqué la FAO. Une nouvelle réduction des prix pourrait entraîner une révolution dans certains endroits, comme par exemple en Afrique subsaharienne où seul 3% des terres cultivées sont irriguées, soit trois fois moins que la moyenne mondiale. "La rapide expansion des systèmes d'irrigation à énergie solaire offre des solutions viables qui prennent en compte le lien entre eau, énergie et alimentation, donnant ainsi aux petits exploitants agricoles l'opportunité d'améliorer leurs moyens d'existence, leur prospérité économique et leur sécurité alimentaire", a déclaré Maria Helena Semedo, directrice générale adjointe de la FAO. La FAO a présenté un aperçu général des avantages et des risques liés à l'irrigation à énergie solaire à l'occasion d'un forum international qui se tenait à Rome (du 12 au 13 avril ), organisé en partenariat avec Promouvoir l'agriculture: un défi énergétique de taille pour le développement (PAEGC), le Fonds international de développement agricole (FIDA), l'Institut international de gestion de l'eau ((IWMI) et le Programme de recherche sur l' eau, la terre et les écosystèmes (WLE).


Xinhua/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La VNA fête ses 75 ans, un flux incessant d’informations officielles

Séjours à prix cassés dans des palaces 5 étoiles de Saigontourist Deux des meilleurs hôtels 5 étoiles du groupe Saigontourist à Hô Chi Minh-Ville proposent des promotions très attrayantes jusqu’à la fin de l’année.