27/05/2017 18:52
Une maladie hautement contagieuse se propage chez les tilapias sauvages et ceux d'élevage, l'un des poissons les plus consommés au monde, a prévenu vendredi 26 mai le Système mondial d'information et d'alerte rapide (SMIAR) de l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO).
>>Hausse des exportations de produits agricoles, sylvicoles et aquacoles
>>Faire du Vietnam un grand producteur de tilapias noirs
>>Accords de libre-échange : la filière des produits aquatiques se frotte les mains

Une ferme de tilapia au Honduras.
Photo : AFP/VNA/CVN

Le virus de lac du tilapia (TiLV) a maintenant été confirmé dans cinq pays sur trois continents : la Colombie, l'Équateur, l'Égypte, Israël et la Thaïlande, a précisé l'agence onusienne dans un communiqué, ajoutant que les tilapias sont la deuxième plus importante espèce aquacole en termes de source de nourriture, d'emplois, de revenus domestiques et de revenus liés à l'importation.

Selon la FAO, l'épidémie devra être appréhendée avec soin et les pays important des tilapias devront prendre des mesures appropriées pour la gestion des risques tels que la multiplication des tests de diagnostics, le renforcement des certificats de santé, l'instauration de mesures de quarantaine et le développement de plans d'urgence.

La FAO estime que lorsqu'il s'agira de commercialiser des tilapias, les pays producteurs devront être prudents et suivre le Code sanitaire pour les animaux aquatiques, établi par l'Organisation de la santé animale (OIE). Les pays sont également encouragés à lancer des campagnes d'information du public visant à conseiller les aquaculteurs sur les signes cliniques du TiLV, mais également sur les risques économiques et sociaux que pose ce virus et la nécessité de reporter les décès de masse aux autorités en charge de la biosécurité.

Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Le Le tourisme humanitaire, aussi appelé "volontourisme", est une forme de voyage qui concilie mission humanitaire et tourisme. Il se développe au Vietnam, notamment dans les localités montagneuses du Nord.