30/05/2018 23:04
Le directeur général de l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) M. José Graziano da Silva, a appelé à des changements transformateurs de la manière dont nous produisons notre alimentation en protégeant la biodiversité de la planète, a indiqué la FAO sur son site web.
>>La FAO salue la résolution du Conseil de sécurité sur la faim et les conflits
>>Le chef du PAM en visite au Sahel pour intensifier son soutien à la lutte contre la faim
>>L'étiquetage des aliments indiquant le pays d'origine contribue au développement durable (FAO)
>>La FAO appelle à améliorer la sécurité pour les travaux agricoles et forestiers dangereux

Aux Philippines, un agriculteur laboure sa terre. Les agriculteurs sont les gardiens des vastes pans de la biodiversité terrestre. Photo: FAO/CVN

M. Graziano da Silva a affirmé lors de son discours prononcé lors du Dialogue international sur l'intégration de la biodiversité au sein des pratiques et politiques agricoles,que la biodiversité est essentielle afin de protéger la sécurité alimentaire mondiale et la nutrition, d'améliorer les moyens d'existence ruraux et de renforcer la résilience des populations et des communautés.

Des écosystèmes sains peuvent fournir un grand nombre de services essentiels sur lesquels repose l'espèce humaine, tels que l'entretien de la qualité de l'eau, le cycle nutritif, la formation du sol, le contrôle de son érosion et la séquestration du carbone.

"Aujourd'hui, la biodiversité planétaire - la diversité génétique au niveau des organismes, la diversité au niveau des espèces et au niveau des écosystèmes - fait néanmoins face à de nombreuses menaces", a-t-il dit.

Le responsable a indiqué qu'une grande part du problème réside dans la manière dont nous produisons notre alimentation. "Aujourd'hui, le monde produit encore de la nourriture en se basant sur les principes de la révolution verte qui a commencé il y a plus de 50 ans et implique l'utilisation d'intrants très chimiques qui font payer un lourd tribut à l'environnement" a-t-il souligné.

Il a également noté que de vastes pans de la surface terrestre sont utilisés afin de cultiver de la nourriture, d'élever des animaux, de capturer des poissons ou de s'adonner à des activités de pisciculture ou encore de produire des produits forestiers.

"Cela signifie que si géré durablement - en faisant de la biodiversité une priorité - le secteur agricole peut contribuer de manière importante à la protection de la biodiversité" a expliqué le directeur général de la FAO. Par ailleurs, la diversité génétique des plantes peut servir à développer des souches capables de tolérer des conditions climatiques plus chaudes et plus sèches et de réussir à fleurir.

De la même façon, la diversité génétique des animaux fournit une matière première aux agriculteurs et aux éleveurs afin d'améliorer leurs espèces et d'adapter le bétail à un environnement en constante mutation et faisant face à des exigences évolutives. L'envers de la médaille est que la perte de la biodiversité agricole pose un risque direct pour la sécurité alimentaire. "Seuls trois cultures de base - le riz, le maïs et le blé - et trois espèces animales - le bœuf, le porc et le poulet - fournissent la majorité de l'apport énergétique alimentaire au monde" a-t-il souligné.

Xinhua/VNA/CVN

 


Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une visite au village des forgerons de Pac Rang

Binh Thuân développe ses potentiels en tourisme maritime Possédant un littoral de près de 200 km et de beaux paysages tels que le ruisseau Tiên, la montagne de Tà Cu, la tour Po Sah Inu, le phare Kê Gà, l’île de Phú Quy, le cap de Yên, les villages de pêcheurs,… la province de Binh Thuân (Centre) est dotée d'un potentiel immense pour développer un tourisme côtier.