10/08/2017 14:54
L’exposition photographique «Patrimoine précieux» a lieu du 1er août au 1er octobre au Musée d’ethnographie du Vietnam, à Hanoï. Avec 35 clichés réalisés par le photographe français Réhahn, les visiteurs ont l’occasion de découvrir la diversité ethnoculturelle et multiethnique du Vietnam.
>>Exposition photographique «Héritage inestimable»
>>La «beauté éternelle» des vieilles femmes du Vietnam
>>Ouverture d’une galerie de photos de Réhahn Croquevielle à Hô Chi Chi-Minh-Ville

Le photographe français Réhahn (droite) en train de présenter ses clichés aux visiteurs.
Photo : Hoàng Phuong/CVN

Enfants, femmes et personnes âgées. Ces portraits représentent des groupes ethniques constitués de quelques centaines à plusieurs centaines de milliers de membres comme les Odu, les Ro Mam… Vêtus de leurs habits traditionnels, les «modèles» de Réhahn expriment une beauté naturelle teintée de sagesse qui ne laissent pas de marbre la personne qui les contemple.

Quarante-huit minorités rencontrées

À travers sa collection «Patrimoine précieux» et avec son coup d’œil imparable pour immortaliser l’instant, le photographe français explique comment la culture ethnique du Vietnam est riche et diversifiée. 

Ses excursions dans les régions les plus reculées du pays n’ont pas toujours été faciles. «Pour moi, mon voyage le plus marquant reste la visite du village de Le, dans la province de Kon Tum, sur les hauts plateaux du Centre, pour découvrir les Ro Mam. Il m’a fallu trois ans pour parvenir à m’approcher des villageois. Avec environ 400 personnes, les Ro Mam font partie des trois ethnies les moins représentées», a partagé Réhahn.

La collection de photos «Patrimoine précieux» a été réalisée ces six dernières années. Elle présente la beauté et la fierté des minorités ethniques qui forment ensemble la grande mosaïque du peuple vietnamien.

«L’exposition est très intéressante. Cela me permet de mieux comprendre les valeurs culturelles des minorités ethniques du pays», a déclaré Câm Nhung, étudiante en 2e année à l’École supérieure des beaux-arts de Hanoï.

Portrait d’une femme Bru-Vân Kiêu.
Photo : Réhahn/CVN

À ce jour, le photographe français a rencontré et découvert la vie de 48 des 54 ethnies vietnamiennes. Réhahn croit que le moyen le plus efficace pour préserver la culture ethnique est de les rendre fières de ce qui fait leur identité.

«Mon premier séjour à Sa Pa, province de Lào Cai (Nord), en 2012, reste une expérience mémorable, et j’y suis retourné six fois. Les traditions des H’mông sont profondément ancrées dans leur culture, à l’instar de la couture, un savoir-faire transmis de génération à génération, a-t-il raconté. À l’heure actuelle, les localités des H’mông comme Sa Pa sont devenues des destinations touristiques prisées, et la plupart des habitants locaux ont bien compris les opportunités offertes par l’industrie sans fumée».

Selon Vo Quang Trong, directeur du Musée d’ethnographie du Vietnam, la manifestation offre au public la possibilité d’explorer la beauté extraordinaire des différents groupes ethniques au Vietnam. «J’espère que par la suite, Réhahn et notre musée aurons d’autres projets de coopération», a-t-il dit.

L’exposition «Patrimoine précieux» se poursuit jusqu’au 1er octobre au 2e étage, dans le bâtiment «Trông Dông» (Tambour de bronze).

Promouvoir la culture des ethnies

Réhahn est un photographe normand installé depuis 2011 à Hôi An, dans la province centrale de Quang Nam. Il est réputé pour ses portraits de gens ordinaires au Vietnam, à Cuba et en Inde.

Le 1er janvier à Hôi An, il a inauguré le musée-galerie sis 26, rue Phan Bôi Châu, où sont exposés plus de 200 clichés du Vietnam, une trentaine de costumes ethniques et de nombreux objets de minorités ethniques des trois régions du pays.

Depuis le mois de juin, le Service de la culture, des sports et du tourisme de Quang Nam, en partenariat avec le Comité populaire de la ville de Hôi An, organise le 15e jour du mois lunaire au musée-galerie de Réhahn une «Soirée culturelle des Co Tu».

Briu Liêc, un Co Tu venu du district de Tây Giang, province de Quang Nam, a rendu hommage aux travaux de Réhahn, surtout ceux sur les Co Tu à Quang Nam. Il a informé qu’un village culturel des Co Tu était en construction dans cette province, au service du développement touristique ainsi que de la préservation des traits culturels caractéristiques de cette ethnie minoritaire. En outre, le projet de préservation de l’écriture des Co Tu est en cours.

Pour sa part, Réhahn souhaite bénéficier du soutien du Musée d’ethnographie du Vietnam pour organiser à Hôi An un défilé annuel des 54 ethnies vietnamiennes, afin de promouvoir le tourisme et la culture du pays.


Musée d’ethnographie du Vietnam, rue Nguyên Van Huyên, arrondissement de Câu Giây, à Hanoï.

Heures d’ouverture : de 08h30 à 17h30, excepté le lundi et les premiers jours de la fête du Têt (Nouvel An lunaire).

Site : http://www.vme.org.vn

 

Hoàng Phuong/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les étrangers découvrent la gastronomie vietnamienne

Clôture de l’Année touristique nationale 2017 Ayant pour thème "Couleurs du Nord-Ouest", l’Année touristique nationale 2017 s’est clôturée samedi soir 16 décembre dans la province de Lào Cai, avec la cérémonie d’annonce de la décision de reconnaissance du bourg de Sa Pa en tant que site touristique national.