19/06/2021 14:37
Suite aux instructions du Premier ministre sur l’accélération de l'accès à diverses sources de fourniture de vaccins, au cours de ces derniers jours, les canaux diplomatiques ont fait de leur mieux pour négocier avec les pays, les fabricants et les fournisseurs de vaccins dans le monde dans le but d’augmenter la couverture de la vaccination pour les Vietnamiens afin de repousser rapidement la pandémie de COVID-19.
>>Vaccination : pour atteindre l'immunité collective fin 2021 début 2022
>>La diaspora soutient le Fonds pour les vaccins contre le COVID-19
>>Le Vietnam appelle l’OMS à accélérer les livraisons de vaccins

Séance de travail entre le représentant en chef de l'UNICEF Vietnam et le ministre vietnamien de la Santé. Photo : VNA/CVN

Le Vietnam doit faire de son mieux pour avoir le plus tôt possible des vaccins contre le COVID-19, a souligné le ministre de la Santé Nguyên Thanh Long.

Selon le ministère de la Santé, à ce jour, plus de 62.000 Vietnamiens ont été vaccinés ce qui signifie moins de 1% de la population, alors qu’il faut au moins 150 millions de doses de vaccin pour généraliser la vaccination de la population. La recherche et la négociation pour ramener les vaccins dans le pays sont considérés aujourd'hui comme une tâche urgente nécessitant les efforts conjugués des ministères et secteurs concernés, dont le secteur diplomatique.

Lors de la réunion nationale en ligne sur la prévention et le contrôle du COVID-19, le Premier ministre Pham Minh Chinh a demandé d'éradiquer rapidement la pandémie pour stabiliser la situation et rétablir la production et les affaires.

Parmi 11 groupes de tâches et de solutions clés pour lutter contre la pandémie, le chef du gouvernement a notamment mis l'accent sur la mise en œuvre de la stratégie vaccinale avec des exigences spécifiques pour accélérer l'approvisionnement et l'achat de vaccins et la recherche et la production de vaccins dans le pays, trouver des moyens de recevoir et de transférer la technologie de production de vaccins de l'étranger.

Le premier lot du vaccin anti-COVID-19 d'AstraZeneca est arrivé au Vietnam.
Photo : VNA/CVN

Une campagne diplomatique avec une série d'activités à tous les niveaux, des hauts dirigeants au ministre des Affaires étrangères, a été activement déployée pour mettre en œuvre  ces missions.

Le chef de l'État Nguyên Xuân Phuc a envoyé le 2 juin une lettre à son homologue russe Vladimir Poutine. Dans cette lettre, il a exprimé son souhait que la partie russe soutienne et crée des conditions prioritaires pour que le Vietnam ait bientôt accès aux  vaccins russes, et déploie une coopération dans la production de vaccins au Vietnam.

Auparavant, le 30 mai, le président Nguyên Xuân Phuc a envoyé à son homologue américain Joe Biden une lettre sur les relations entre les deux pays, en particulier le renforcement de la coopération en réponse au COVID-19.

Le Premier ministre Pham Minh Chinh a également eu des entretiens téléphoniques avec ses dirigeants de nombreux pays, notamment pour discuter de la coopération en matière d'approvisionnement en vaccins. Lors d'une conversation téléphonique avec son homologue australien Scott Morrison le 25 mai, le Premier ministre Pham Minh Chinh a suggéré que l'Australie donne la priorité au Vietnam pour un accès rapide au vaccin AstraZeneca fabriqué sur son sol.

Selon le ministère de la Santé, à ce jour, plus de 62.000 Vietnamiens ont été vaccinés ce qui signifie moins de 1% de la population. Photo : VNA/CVN

Lors d'une conversation téléphonique avec son homologue canadien Justin Trudeau, le 19 mai, le Premier ministre vietnamien a demandé au Canada d'aider le Vietnam à accéder à un vaccin contre le COVID-19.

Au niveau du chef de la diplomatie, le ministre vietnamien des Affaires étrangères Bùi Thanh Son a eu des entretiens téléphoniques avec ses homologues allemand Heiko Maas, américain Antony Blinken et britannique Dominic Raab pour leur demander de créer des conditions favorables pour que le Vietnam accède aux sources de vaccins ainsi qu'à la technologie de production de vaccins allemands, de faciliter le transfert de technologie de production  pour le Vietnam.

En plus de ces activités, les hauts dirigeants vietnamiens ont également rencontré et échangé directement avec des ambassadeurs, des représentants de pays et d'organisations internationales au Vietnam pour leur demander de soutenir le Vietnam à accéder aux sources de vaccins, de coopérer dans le partage des droits d'auteur sur la technologie de production de vaccins anti-COVID-19.

Grâce à ces efforts, le Vietnam a négocié avec succès avec un certain nombre de partenaires susceptibles de fournir des vaccins au Vietnam. Le gouvernement a aussi décidé de créer le Fonds de vaccins contre le COVID-19 pour recevoir, gérer et utiliser les financements et contributions de sources de capitaux pour l'achat, l'importation, la recherche, la production et l'utilisation de vaccins au Vietnam.
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrez le monde des crayons de couleur à Hanoï

Un symbole de Hanoï sous le ciel du Sud Qui dit chùa Môt Côt (pagode au pilier unique) dit Hanoï. Néanmoins, il en existe à Hô Chi Minh-Ville une autre, de même forme et de même taille. Un témoin de l’attachement des gens du Sud envers la capitale millénaire.