23/08/2018 15:35
Resserrer la coopération entre le Vietnam et les autres pays dans divers domaines, telle est la mission prioritaire des diplomates. Avis d’ambassadeurs à la 30e conférence diplomatique et à la 19e conférence nationale sur les affaires extérieures.
>>La diplomatie au service du développement socio-économique
>>La diaspora vietnamienne, une ressource clé pour le développement

Une séance d’entraînement de la force vietnamienne destinée aux opérations onusiennes de maintien de la paix.
Photo: Xuân Khu/VNA/CVN

"Mission de maintenir la paix et de protéger les droits de l’homme"

Dang Dinh Quy, ambassadeur et chef de la Mission permanente du Vietnam à l’ONU

Depuis son adhésion à l’Organisation des Nations unies (ONU) en 1977, le Vietnam a contribué activement au désarmement, à la non-prolifération des armes nucléaires et autres armes de destruction massive.

En tant que membre non permanent du Conseil de sécurité de l’ONU pendant le mandat 2008-2009, le Vietnam a participé activement au maintien de la paix. Nous avons émis des propositions importantes concernant la protection des femmes et des enfants lors des conflits, les droits de l’homme…

Le 25 mai dernier, lors d’une réunion du groupe des pays d’Asie-Pacifique au sein de l’ONU, ces nations ont choisi le Vietnam comme candidat régional au poste de membre non permanent du Conseil de sécurité pour le mandat 2020-2021. Ce choix témoigne du soutien et de la haute estimation des pays de la région envers le Vietnam.

L’élection des nations non permanentes du Conseil de sécurité se déroulera en juin 2019.

De plus, le pays a également envoyé des soldats aux missions onusiennes de maintien de la paix. En 2013, le Centre de maintien de la paix du Vietnam a vu le jour. Fin 2018, le Vietnam devrait devenir un lieu d’entraînement pour ce type d’opération onusienne.


"Élaborer un message national et un label local"

Pham Sanh Châu, assistant auprès du ministre des Affaires étrangères


L’élaboration d’un message national et d’un label local n’est pas nouvelle. Paris romantique, Tokyo moderne, Bhoutan pacifique, Singapour dynamique… sont des images que tous les touristes connaissent.

Élaborer un message national et une marque locale est un long parcours qui nécessite une coopération étroite entre les échelons  centraux et locaux, entre les secteurs publics et privés.

Ces dernières années, la diplomatie culturelle a activement contribué à ce domaine. Elle a permis d’élaborer ainsi que de promouvoir l’image du Vietnam et de certains  Vietnamiens exemplaires à travers le monde. Le projet "Promotion à l’étranger de l’image du Président Hô Chi Minh, héros de la libération nationale et grand lettré" en est un bon exemple.

En outre, la diplomatie culturelle a promu le tourisme et de nombreux produits vietnamiens à l’étranger.

L’échange culturel permet la promotion de l’image du Vietnam et de ses habitants.
Photo: VNA/CVN

"Nouveau jalon dans la coopération de défense Vietnam - États-Unis"

Hà Kim Ngoc, nouvel ambassadeur aux États-Unis


Depuis la normalisation des relations diplomatiques Vietnam - États-Unis en 1995, les liens entre les deux pays ont enregistré de belles avancées. En 2013, ils ont établi des relations de partenariat intégral et élargi leur partenariat dans tous les domaines, surtout la politique, l’économie, la défense, la culture et l’éducation.

S’agissant de la défense et de la sécurité, sur la base des accords conclus, de la Vision commune signée en 2015 notamment, les deux nations ont obtenu des résultats encourageants, par exemple dans le sauvetage,  l’aide humanitaire, le maintien de la paix ou la sécurité de la navigation maritime.

La coopération pour surmonter les séquelles de la guerre est une priorité, permettant ainsi de resserrer le partenariat intégral. Plus concrètement, les deux nations coopèrent efficacement dans la recherche des soldats portés disparus pendant la guerre. La partie américaine a aussi mis en place au Vietnam de nombreux projets de déminage et de désintoxication des zones contaminées par la dioxine.

En outre, les deux parties coopèrent étroitement au sein des forums multilatéraux tels que le forum de coopération économique Asie-Pacifique (APEC), l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN), le forum régional de l’ASEAN (ARF)…


"L’agriculture high-tech, secteur de coopération prioritaire"

Cao Trân Quôc Hai, ambassadeur en Israël


Les sciences et technologies sont des domaines de partenariat majeurs entre les deux pays. Israël est ainsi un partenaire important du processus d’industrialisation et de modernisation du Vietnam, surtout dans le contexte de 4e révolution industrielle.

L’agriculture high-tech est un exemple de coopération technique entre le Vietnam et Israël. Grâce à ses expériences, ce dernier peut aider le Vietnam à combler ses lacunes en termes d’approvisionnement en eau pour la production agricole, de conservation après récolte, de  productivité… Ce qui permet d’améliorer la qualité et la compétitivité des produits agricoles vietnamiens.

À ce jour, on compte de nombreux projets à participation israélienne à Vinh Phuc, Quang Ninh (Nord) et Cu Chi (Sud). La Compagnie de production de légumes bio (VinEco), relevant de Vingroup, a importé, pour sa part, des technologies israéliennes de culture sous serre.

De plus, le Vietnam s’intéresse de près aux  technologies de l’information, aux objets connectés, à la cybersécurité, aux énergies renouvelables, au traitement des déchets… venant d’Israël.
 
Hoàng Phuong/CVN



 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

La ville de Châu Dôc privilégie l’écotourisme L’écotourisme fait partie des stratégies de développement de la ville de Châu Dôc (province d'An Giang, delta du Mékong) aux côtés du tourisme spirituel et culturel. De nombreuses destinations sont proposées dans le but d’attirer des touristes de plus en plus désireux de profiter à 100% de la nature.