25/12/2020 21:44
Le membre du Bureau politique, vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères Pham Binh Minh a exposé les principales réalisations de la diplomatie vietnamie en 2020, affirmant la position du Vietnam sur la scène internationale.
>>2020 : une année de succès pour la diplomatie vietnamienne
>>La diplomatie populaire appelée à continuer d'adopter des réformes

Le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères Pham Binh Minh.
Photo : VNA/CVN


Le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères Pham Binh Minh a estimé que le monde a traversé une année sans précédent dans un monde dans la tournente avec notamment la pandémie de COVID-19 qui est avant tout une crise humaine aux graves conséquences sanitaires et socioéconomiques.

Devant cette situation, sous la direction du Parti, l’ensemble du système politique a bien rempli sa double tâche de lutter contre le COVID-19 et de maintenir un environnement stable, le développement socio-économique, a-t-il souligné, le qualifiant d’un grand succès du pays en 2020.

Malgré l’impact du coronavirus,  les activités extérieures en 2020 sont toujours menées dans le cadre tant bilatéral que multilatérale, a-t-il déclaré, évoquant notamment 33 entretiens téléphoniques des hauts dirigeants vietnamiens avec leurs homologues de la plupart des grands pays du monde.

En 2020, le Vietnam assume également le rôle de président de l’ASEAN, de président de la 41e Assemblée interparlementaire de l’ASEAN (AIPA-41); de membre non permanent du Conseil de sécurité des Nations unies.

Jusqu’à présent, nous avons accompli avec brio ces tâches, a-t-il affirmé, indiquant que le Vietnam a continué à faire valoir la solidarité, la centralité de l’ASEAN dans l’adaptation aux changements du monde, de la région et de chaque pays, et en même temps à apporter dignement sa part aux dossiers du Conseil de sécurité des Nations unies.

En ce qui concerne l’intégration économique, en 2020, le Vietnam a œuvré pour la  ratification de l’Accord de libre-échange avec l’Union européenne (EVFTA), la signature de l’Accord de partenariat économique global régional (RCEP), a poursuivi le vice-Premier ministre Pham Binh Minh.

La diplomatie vietnamienne a déployé efficacement la protection des citoyens, s’est-t-il félicité, notant que le Vietnam est l’un des rares pays à avoir organisé des vols pour ramener les citoyens vietnamiens souhaitant rentrer chez eux mais bloqués à l’étranger à cause de la pandémie.

Rien qu’en 2020 que le Vietnam a déployé plus de 260 vols pour rapatrier en toute sécurité plus de 73.000 citoyens vietnamiens dans 59 pays à travers le monde, a-t-il précisé.

Concernant la question de la Mer Orientale, en 2020, la situation continuera à évoluer de manière complexe avec de nombreux facteurs incertains. Cependant, nous continuons de maintenir un environnement stable dans la Mer Orientale grâce à de nombreuses mesures, y compris celles relatives aux relations bilatérales avec d’autres pays.

Lors de tous les échanges de hauts dirigeants avec d’autres pays ainsi que des contacts à tous niveaux, la question de la Mer Orientale a toujours été soulevée par le Vietnam avec l’objectif et la demande d’assurer un environnement pacifique et stable en Mer Orientale, de respecter le droit international, en particulier la Convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982 (CNUDM de 1982), de s’abstenir de tout acte qui risque de compliquer davantage la situation.

Dans le même temps, lors de conférences internationales, au sein de l’ASEAN, le Vietnam a soulevé la question de la Mer Orientale et créé un consensus et un soutien dans et hors de la région. Nous poursuivons nos activités économiques normales dans les eaux légales de la zone économique exclusive du Vietnam, a-t-il indiqué.

La pandémie a directement affecté les activités de l’ASEAN et la présidence vietnamienne de l’ASEAN. Mais en 2020, le Vietnam a accompli avec brio son rôle de président du bloc régional, ce qui a été plébiscité par la communauté internationale et d’autres pays membres de l’ASEAN, a-t-il relevé.

Le Vietnam a proposé un thème bien adapté à la situation, à savoir "cohésif et réactif". Ce thème énonce clairement l’objectif de renforcer la centralité et la solidarité de l’ASEAN, ainsi que l’adaptation rapide de l’ensemble de l’ASEAN au monde extérieur, à la région ainsi qu’à chaque pays.

Le Vietnam a également assuré l’intégralité des contenus de l’Année de la présidence de l’ASEAN 2020, y compris le contenu de la construction de la Communauté de l’ASEAN.

Le Vietnam a fait adopter plus de 80 documents, axés sur : le renforcement de la Communauté de l’ASEAN, démontré par la promotion de l’examen à mi-parcours du Plan directeur de l’ASEAN jusqu’en 2025; la révision de la Charte de l’ASEAN; la contruction d’une Vision de l’ASEAN après 2025.

Trente-deux initiatives 

Jusqu’à présent, sur les 32 initiatives avancées par le Vietnam, 28 ont été incluses dans les documents. Il s’agit d’un franc succès d’un pays à la présidence de l’ASEAN lorsque ses initiatives proposées répondent aux intérêts communs des pays de l’ASEAN et s’adaptent à la situation actuelle.

En particulier, l’ASEAN s’est adaptée à la nouvelle situation en 2020. L’ASEAN est l’une des rares organisations régionales à s’être adaptée très rapidement à la pandémie de COVID-19.

Le vice-Premier ministre Pham Binh Minh a fait savoir que le pays avait organisé des conférences spéciales au sein de l’ASEAN et dans le cadre de coopération entre l’ASEAN et ses partenaires pour faire face à la pandémie.

Les efforts ont permis de créer un Fonds de réponse au COVID-19 de l’ASEAN, un stockage régional de matériel médical, les scénarios de réponse au COVID-19, et les programmes et plans globaux de rétablissement économique de l’ASEAN après la pandémie, a-t-il précisé.

Le Vietnam a également intensifié les échanges sur les problèmes de connexion de l’ASEAN avec les sous-régions, en particulier la coopération de l’ASEAN avec d’autres pays de la région du Mékong.

Le Vietnam souhaite que l’ASEAN continue de jouer un rôle solidaire, cohésif et central dans les structures régionales afin d’assurer un environnement pacifique et stable pour que les pays de l’ASEAN prospèrent, a-t-il plaidé.

Au cours de la première année de notre mandat de deux ans au Conseil de sécurité des Nations unies, nous avons activement contribué à l’esprit et aux principes d’assurer l’indépendance, l’autonomie et le respect du droit international et des intérêts des pays pour résoudre les problèmes régionaux et mondiaux.

En 2020, le Vietnam a promu les priorités du pays, qui résident dans le rôle des femmes pour la paix et la sécurité. Une conférence internationale sur le thème "Renforcer le rôle des femmes dans la construction et le maintien de la paix : des engagements aux résultats" a été organisée par visioconférence avec la participation de près de 400 délégués de près de 90 pays.

Maintenir un environnement de paix et de stabilité

En particulier, en 2020, dans l’histoire de l’adhésion du Vietnam aux Nations unies, pour la première fois, le Vietnam a rédigé une résolution visant à instituer la "Journée internationale de préparation aux épidémies" le 27 décembre de chaque année qui a été adoptée, une empreinte de la diplomatie vietnamienne.

Le Vietnam poursuivra les priorités qui ont été établies juste après son adhésion au Conseil de sécurité des Nations unies et continuera à travailler avec les anciens et les nouveaux États membres du Conseil de sécurité des Nations unies pour faire avancer ces priorités.

La diplomatie vietnamienne continuera à renforcer et à approfondir les relations du Vietnam avec d’autres pays et partenaires, en particulier les partenaires stratégiques, les partenaires intégraux et les pays voisins.

Le Vietnam continuera à s’intégrer de manière proactive au niveau international par le biais d’activités au Conseil de sécurité des Nations unies. Dans l’ASEAN, le Vietnam promouvra les résultats de sa présidence de l’ASEAN en 2020, maintiendra la dynamique de développement de l’ASEAN, les initiatives et le contenu de l’ASEAN en 2020. Le Vietnam a conclu des accords de libre-échange et continuera à faire ratifier d’autres accords de libre-échange.

La tâche la plus importante est de maintenir un environnement de paix et de stabilité, de protéger l’indépendance et la souveraineté du pays sur la mer et les îles. C’est le grand objectif de la diplomatie vietnamienne en 2021 et les années suivantes, a-t-il conclu.
VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les feuilles de lotus, une source d’inspiration infinie pour un jeune peintre