24/07/2018 23:49
Le Tribunal populaire de Hô Chi Minh-Ville a rouvert mardi 24 juillet le procès en première instance d’une affaire tentaculaire survenue chez Vietnam Construction Bank (VNCB) et dans trois autres banques.
>>Affaire de la VNCB : les accusés prennent leurs dernières paroles
>>Affaire de la VNCB : les peines ont été proposées

Vue du procès en première instance de la deuxième phase de l’affaire survenue à Vietnam Construction Bank, le 24 juillet à Hô Chi Minh-Ville.
Photo: VNA/CVN

Pham Công Danh, ancien président du Conseil d’administration de VNCB, ancien président du Conseil des membres et ancien directeur général de Thiên Thanh Group Co., Ltd, et Trâm Bê, ancien vice-président du Conseil d’administration et ancien président du Conseil du crédit de la Banque commerciale par actions Sai Gon Thuong Tin (Sacombank), et 44 complices sont poursuivis pour "actes volontaires contraires aux réglementations de l’État relatives à la gestion économique, causant de graves conséquences".

En janvier 2018, le tribunal a décidé de demander aux parties de produire des preuves supplémentaires contenues dans le dossier de l’affaire survenue à VNCB, Tien Phong Bank, Sacombank, la Banque d’investissement et de développement du Vietnam (BIDV).

Les faits remontent en 2013 et 2014. Pham Công Danh avait besoin d’emprunter de l’argent pour s’acquitter des dettes, et ordonné à VNCB et à Thiên Thanh Group Co., Ltd de se faire prêter par Sacombank, Tiên Phong Bank et BIDV. Il  avait par la suite utilisé des emprunts à d’autres fins que celles prévues et provoqué ainsi des pertes de 6.100 milliards de dôngs à VNCB. Les préjudices cumulés causées à VNCB se sont élevés à plus de 15.000 milliards de dôngs.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Deux ophtalmologues suisses en mission bénévole à Hanoï

Le développement du tourisme Actuellement, le tourisme intelligent constitue une tendance inéluctable au Vietnam. Ce type de voyage recourt à l’application des technologies de l’information et de la communication à son essor et attache les intérêts des voyageurs à ceux de l’administration et des entreprises.