13/07/2019 23:16
Depuis juin et la saison des pluies, on assiste à une forte augmentation de la dengue dans le Sud. Hô Chi Minh-Ville est la localité qui compte le plus grand nombre de cas dans tout le pays.
>>Hô Chi Minh-Ville: gestion des épidémies en carte numérique
>>Hô Chi Minh-Ville a exhorté les gens à prévenir la dengue

Hô Chi Minh-Ville demeure la localité la plus touchée par la dengue.

Les six premiers mois, selon le rapport de l'Hôpital des maladies tropicales, le nombre de patients hospitalisés atteints par la dengue était supérieur à 41% par rapport à la même période en 2018, soit 5.161 cas. Le nombre de cas graves a doublé quant à la même période de l’an dernier, principalement chez les adultes.

Enfants et adultes touchés

Au département Infection D de l'Hôpital des maladies tropicales, cette unité reçoit 50 à 70 cas supplémentaires chaque jour. Le doyen du département, le docteur Nguyên Thanh Phong, a déclaré que malgré l'ajout de près de 30 lits, l’hôpital reste toujours surchargé.

Face à la même situation, les médecins de l'Hôpital pédiatrique numéro 2 de Hô-Chi-Minh-Ville ont dû également prendre en charge de jeunes enfants ces derniers jours. Le 9 juillet, leur département d’infection comptait 65 enfants atteints de dengue, dont 11 gravement malades et 1 pris en charge sous assistance respiratoire. Le médecin Dô Châu Viet a déclaré que certains enfants étaient en état de choc avant leur hospitalisation.

Outre les efforts du secteur de la santé, il est extrêmement important de sensibiliser les habitants à la dengue. 

Les statistiques du ministère de la Santé ont révélé que depuis début 2019, près de 50.000 personnes sont frappés par cette maladie, dans 20 provinces de la région méridionale soit 139% de plus qu'à la même période en 2018. Hô Chi Minh-Ville détient le plus grand nombre de cas, avec 24.768 patients touchés soit une augmentation de 176% par rapport à la même période en 2018.
La prévention de la dengue, une démarche essentielle

Expliquant les causes de cette situation, Nguyên Tri Dung, directeur du centre municipal de médecine préventive, a déclaré que Hô Chi Minh-Ville était une zone complexe. En effet,  en raison de sa forte densité de population et de ses nombreux travaux de construction, il est très difficile de contrôler la dengue. L’autre difficulté à laquelle Hô Chi Minh-Ville est confrontée est, la trêve entre les deux saisons de pandémie. En 2018, elle n’a été que d’un seul mois du fait qu’elle se soit terminée tard, ce qui pose de nombreuses problématiques dans la prévention et le contrôle des épidémies cette année.

Outre les efforts du secteur de la santé, il est extrêmement important de sensibiliser les gens à cette maladie. En fait, certains foyers ne prennent pas le problème suffisamment au sérieux. Lorsque les agents de santé ont effectué des pulvérisations de produits insecticides dans les zones résidentielles, certains foyers fermaient leurs portes afin que ces produits chimiques ne rentrent pas chez eux. "Même si nous utilisons des pulvérisateurs spécialisés pour pulvériser dans les maisons, les propriétaires ferment aussi les fenêtres, ce qui génère un gaspillage important et empêche une prévention efficace", a partagé le Dr. Nguyên Tri Dung.

Triste constat, Hô Chi Minh-Ville est également la ville qui enregistre le plus grand nombre de décès à cause de la dengue, avec cinq décès, dont trois adultes et deux enfants. Le médecin Dung a recommandé aux personnes soupçonnées de l’avoir contracté, de devoir se rendre immédiatement au centre médical le plus proche afin d’effectuer un examen approfondi. Si vous ressentez les symptômes suivants: forte fièvre, nausées, vomissements, douleurs musculaires ou articulaires, saignements de la peau… consulter au plus vite un spécialiste.

Texte et photos: Quang Châu/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La deuxième édition du tournoi amical de football Vietnam - France avec succès

Le PM appelle à un développement durable et inclusif du tourisme à Lào Cai Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a assisté le 20 juillet à une conférence de promotion de l’investissement, du commerce et du tourisme de la province montagneuse de Lào Cai, au Nord-Ouest.