05/05/2018 15:57
La date et le lieu de son sommet historique avec Kim Jong Un ont été fixés, a annoncé vendredi 4 mai Donald Trump, assurant qu'un rappel d'une partie des soldats américains en Corée du Sud ne serait "pas sur la table". Sans l'exclure à plus long terme.

>>La RPDC serait prête à discuter de la dénucléarisation
>>Les deux Corées se retrouveront pour un sommet rarissime le 27 avril
>>Échanges diplomatiques pour concrétiser le sommet Trump - Kim

 

Le président américain Donald Trump le 4 mai 2018 à la Maison Blanche. 
Photo: AFP/VNA/CVN 


"On a maintenant une date. Et on a un lieu" pour la rencontre avec le dirigeant nord-coréen, a déclaré le président des États-Unis. "Nous allons les annoncer bientôt", a-t-il ajouté, entretenant le suspense comme à son habitude.

La Maison Blanche a annoncé vendredi soir 4 mai que M. Trump recevra son homologue sud-coréen Moon Jae-in le 22 mai à Washington indiquant que les "deux leaders vont discuter de la prochaine rencontre avec le dirigeant de la Corée du Nord, Kim Jong Un". Une tournure de phrase qui laisse penser que le sommet avec Kim aura lieu après cette rencontre.

Jusqu'ici, Donald Trump a évoqué les échéances de fin mai ou début juin, et s'est montré tenté par un sommet dans la Zone démilitarisée à la frontière entre les deux Corées, visiblement impressionné par les images fortes de la rencontre, à ce même endroit, entre Kim Jong Un et le président sud-coréen Moon Jae-in le 27 avril.

Le président américain avait aussi évoqué Singapour parmi les possibilités, tandis que la Mongolie, voire Genève, ont été citées par certains médias comme des pistes envisagées.

Donald Trump s'est à nouveau montré optimiste sur les négociations à venir en vue d'une "dénucléarisation" de la péninsule coréenne, après des années de tensions et d'escalade qui s'étaient accentuées après son arrivée à la Maison Blanche.

"Ça se passe très bien avec la Corée du Nord", a-t-il lancé vendredi après-midi 4 mai lors d'un discours à Dallas, reconnaissant qu'il tentait de "calmer le jeu" après la "guerre des mots" passée avec Kim Jong Un. 

"Nous sommes en contact constant avec la Corée du Nord", avait-il dit plus tôt. Les discussions se déroulent notamment "très bien sur le dossier des otages", en référence aux trois Américains détenus par Pyongyang.

AFP/VNA/CVN 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Quang Ninh accueille 10 millions de touristes de janvier à septembre Selon le Service provincial du tourisme, au cours des neuf premiers mois de l’année, le nombre de touristes ayant visité Quang Ninh est estimé à plus de 10 millions, dont 3,6 millions de visiteurs étrangers, soit une hausse respective de 25% et de 19% en glissement annuel.