22/03/2019 16:22
Hanoï est non seulement réputé pour son histoire millénaire, ses vieux quartiers et ses paysages magnifiques, mais aussi largement connue pour sa cuisine de rue très riche et populaire qui séduit des touristes étrangers.
>>Hanoï, épicentre de la cuisine vietnamienne
>>De bonnes adresses gastronomiques à Hanoï

Deux touristes étrangers achètent les gâteaux traditionnels dans la ruelle de Dông Xuân. 

Hanoï est considérée comme le paradis de la cuisine. Les touristes peuvent en effet découvrir des plats traditionnels et modernes qui apparaissent dans chaque coin de la ville, un trait culturel original des Vietnamiens, surtout des habitants de Hanoï. En baladant dans la petite rue Ngo Huyên, situé dans l’arrondissement de Hoàn Kiêm, on peut déguster le chao suon (porridge de riz aux côtelettes de porc), banh da cua (vermicelles de riz au crabe), bun cha (soupe de vermicelles de riz avec du porc grillé) ou les banh mi

La rue de Ta Hiên (dans le Vieux quartier, arrondissement de Hoàn Kiêm) n’est pas vraiment très belle mais très animée le soir, de 18h00 à minuit. Des centaines de touristes étrangers sont assis sur les trottoirs pour siroter de la bia hoi (bière pression populaire) au prix variant de 10.000 à 50.000 dôngs.

Faites un tour le long de la ruelle de Dông Xuân qui relie l’ancien quartier de Hàng Chiêu au marché séculaire de Dông Xuân dont elle tire son nom. On peut y trouver toutes les spécialités du patrimoine gastronomique de Hanoï comme le bun ôc (vermicelles aux escargots), le bun cha, le nôm du du (salade à la papaye verte), les banh xèo (crêpes farcies frites à la vietnamienne), le pho tiu (nouilles mélangées avec des légumes et de la viande de char siu), des chè (desserts de toutes sortes), des xôi (riz gluant cuit à la vapeur)…

Un magasin spécialisé dans les salades à la papaye verte et à la carotte. 

Les plats de la rue hanoïens sont si bien nombreux qu’on ne peut pas citer de manière exacte leur nom. Ils deviennent une "coutume particulière" des Vietnamiens parce qu’on peut déguster des plats sur les trottoirs ou dans les ruelles sinueuses en contemplant le rythme tumultueux de la vie au cœur de la capitale.

Impression profonde

Retournés au Vietnam après deux ans, les deux touristes allemands, Robert et Eva ont une bonne impression pour les plats hanoïens, surtout le pho. Ce couple a choisi un "food tour" pour expérimenter des spécialités de Hanoï.

Selon M. Robert, à Sydney, en Australie on peut trouver des pho mais ils sont moins bons que ceux à Hanoï. "Le bouillon du pho est très parfumé, il y a beaucoup d’herbes aromatiques et j’adore la coriandre dans chaque bol", a partagé M. Robert.

On frit des "banh ran" (boules de sésame aux haricots mungo). 

Olivier est un touriste français qui vient pour la première fois à Hanoï. Elle ne cache pas sa curiosité et son enthousiasme à l’égard des spécialités de la rue de Hanoï dont la crème glacée de Tràng Tiên. "C’est idéal de déguster une crème glacée en contemplant le lac Hoàn Kiêm!", a confié Olivier.

Chaque vendeur possède une recette particulière pour attirer les convives, c’est le savoir-faire typique perpétué depuis des années qui créé une saveur distinctive. La cuisine de la rue est très en vogue et ne cesse de devenir une composante incontournable au Vietnam.

En outre, elle représente la culture du pays et devient un élément important qui permet d’attirer plus de visiteurs étrangers à Hanoï et de promouvoir l’image du Vietnam et de Hanoï dans le monde.    

Texte et photos: Thu Hà Ngô/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le ravioli du village de Kênh, une saveur naturelle

Fête du temple Dô à Bac Ninh La fête du temple Dô a été inaugurée vendredi 19 avril à Dinh Bang, une commune rattachée à la province de Bac Ninh (Nord). Des dizaines de milliers de visiteurs et des délégations de descendants des Ly doivent y participer durant trois jours.