30/11/2021 19:38
La cryptomonnaie Omicron fait l'objet d'une activité frénétique avec un cours qui joue aux montagnes russes depuis que l'OMS a décidé de donner ce nom au nouveau variant du coronavirus responsable du COVID-19.
>>La Constitution américaine vendue pour 43 millions d'USD, des fans de cryptomonnaies échouent de peu à l'acheter
>>Le marché des cryptomonnaies dépasse 3.000 milliards d'USD


Alors qu'elle était jusqu'ici inconnue et stable ces dernières semaines, la monnaie numérique Omicron a atteint un plus haut à près de 700 USD lundi matin 29 novembre, soit environ dix fois plus que deux jours auparavant, selon le site spécialisé CoinMarketCap.

Le nom donné vendredi 26 novembre par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) au nouveau variant détecté en Afrique du Sud a vraisemblablement fait exploser la valeur de cette devise virtuelle, qui avait été créée début novembre par un acteur déjà présent dans l'univers des cryptoactifs.

Pour faciliter les débats publics sur les variants, l'OMS les nomme à l'aide du nom des lettres de l'alphabet grec (alpha, bêta, gamma, delta...), plus accessible à un public non scientifique et qui permet d'éviter de stigmatiser le pays où ce variant est initialement découvert.

Sur leur site, les fondateurs de la cryptomonnaie Omicron ne font aucune référence au COVID-19. Ils expliquent espérer que leur actif "pourra fonctionner comme une monnaie capable de conserver son pouvoir d'achat indépendamment de la volatilité du marché".

Lundi 29 novembre, la valeur de l'Omicron a rechuté à 152 USD avant de remonter et de se stabiliser à 350 USD vers 16h00 GMT (17h00 heure de Paris), selon CoinMarketCap, soit encore cinq fois plus qu'en fin de semaine dernière. Début novembre, une autre cryptomonnaie avait connu un succès vertigineux, avant de s'effondrer : le "Squid coin" a été créé sur le thème de la série à succès Squid Game par des anonymes.

De 0,7 USD environ à son lancement le 21 octobre, l'unité est montée le 1er novembre jusqu'à 2.856 USD, avant que s'écrouler à 0,003 USD le lendemain. Les acheteurs ont par ailleurs découvert qu'ils ne pouvaient pas la vendre et encaisser leurs profits et les créateurs ont disparu des réseaux sociaux.

APS/VNA/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bac Hà préserve et développe l'artisanat traditionnel

Le printemps arrive chez les Xa Phang de Diên Biên Nous nous rendons aujourd’hui à Thèn Pa, un hameau rattaché à la commune de Sa Lông, dans la province septentrionale de Diên Biên, pour découvrir la façon dont les Xa Phang célèbrent le Têt.