25/02/2019 09:27
La Corse s'apprêtait à vivre une deuxième nuit d'incendies, avec l'espoir que la baisse du vent violent permette d'éviter la propagation du feu avant le retour des secours lundi matin 25 février.
>>Corse : 40 hectares brûlés à Bonifacio, plus de 150 personnes évacuées
>>Feux en Corse : un homme inculpé et écroué, deux incendies toujours en cours

La série de feux qui s'est déclenchée samedi soir 23 février, attisés par des vents violents allant jusqu'à 90km/h sur l'île de Beauté, a dévasté 1.500 hectares de végétation en 24 heures.

"Je crois que le dérèglement climatique est à l'œuvre", a indiqué lors d'une conférence de presse dimanche soir 24 février la préfète de Corse et de Corse-du-Sud, Josiane Chevalier. Un an plus tôt, en plein mois de janvier, la Corse avait déjà connu des incendies dévastateurs qui avaient fait trois blessés à Cervione (Haute-Corse).

Localisation des incendies qui ont ravagé plus d'un millier d'hectares de végétation en Corse.
Photo: AFP/VNA/CVN
Mme Chevalier a pointé des conditions météorologiques "assez particulières" avec un vent extrêmement fort mais aussi un taux d'humidité extrêmement faible de l'ordre de 8%, ce qui est "inférieur à ce qu'on peut observer l'été". "On a un sol très sec (...) mais aussi de l'imprudence avec des écobuages inappropriés sur toute la Corse", a-t-elle fustigé en rappelant avoir pris dimanche matin un arrêté d'interdiction de l'emploi du feu.

En 24 heures, 15 départs de feu ont été enregistrés en Corse-du-Sud et 33 en Haute-Corse.

Évolution favorable

Le feu le plus virulent, celui de Calenzana près de Calvi, n'était pas encore maîtrisé dimanche soir 24 février, après avoir ravagé 1.200 hectares de végétation et malgré les renforts aériens déployés dans la journée.

Une reconnaissance aérienne effectuée en fin d'après-midi a toutefois permis de constater une évolution plutôt favorable. "Les rotations des Canadairs semblent avoir porté leurs fruits. La nuit et la baisse des températures devraient favoriser cette évolution", a indiqué à l'AFP un porte-parole de la préfecture de Haute-Corse.

L'alerte de Météofrance au "vent fort" a été levée dimanche après-midi 24 février pour toute l'île. Les pompiers resteront mobilisés en surveillance toute la nuit sur site, en attendant que les Canadairs puissent reprendre leurs rotations lundi 25 février au lever du jour, a ajouté la préfecture, précisant que "si les conditions le permettent, des hommes seront héliportés sur site pour travailler sur les foyers".

L'incendie qui a débuté vers 20h00 samedi 23 février a "traversé le village en moins d'une demi-heure, c'était impressionnant", a raconté à l'AFP le maire de Calenzana, Pierre Guidoni.

Dimanche soir 24 février, 170 personnes (pompiers et gendarmes notamment) restaient mobilisés dans le département, et 166 en Corse du Sud. Des renforts venus de Brignoles (Var) et de Marseille doivent arriver par bateau lundi matin 25 février.

En Corse-du-Sud, où le vent était retombé dimanche soir 24 février, les deux incendies de Sampolo et Tolla n'ont plus connu d'évolution et la situation est calme selon les pompiers.

Les moyens engagés sur place resteront en surveillance toute la nuit en attendant la reprise du travail des moyens aériens au lever du jour, si les conditions météorologiques le permettent.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’enseignement de français aux écoles supérieures au Vietnam

Quang Ninh: Câm Pha donne la priorité au secteur touristique Câm Pha, entourée par les deux villes de Ha Long et Vân Dôn dans la province Quang Ninh (Nord), connaît une forte croissance économique. Pour mieux exploiter ses potentiels dans le secteur de "l’industrie sans fumée", la ville a proposé des mesures pour améliorer des qualités des services.