07/09/2015 17:41
La Corée du Sud et la République populaire démocratique de Corée (RPDC) ont entamé le 7 septembre des pourparlers, via leurs Croix-Rouges respectives, sur la réunion des familles séparées par la guerre de Corée (1950-1953).
>>Séoul et Pyongyang acceptent de désamorcer les tensions suite aux négociations
>>Péninsule coréenne : le temps est compté pour les familles séparées par la guerre

Trois délégués sud-coréens, arrivés dans le village frontalier de Panmunjon avant la réunion prévue à 10h, ont indiqué aux journalistes qu'ils feraient de leur mieux pour répondre aux attentes et aux espoirs des familles séparées.

Pourparlers sur la réunion familiale des deux Corées, le 6 septembre au village frontalier de Panmunjon.
Photo : Yonhap/VNA/CVN

Ces pourparlers ont pu être organisés après que de hauts responsables militaires des deux pays eurent convenu fin août dernier de désamorcer les tensions provoquées par l'échange de tirs d'artillerie et l'explosion d'une mine le long de la frontière.

Lors de ces discussions, les deux parties devaient discuter notamment de la date, du lieu et de l'endroit de la prochaine réunion familiale. Ce dernier a été provisoirement fixé à début octobre afin de donner le temps nécessaire aux préparatifs.

La partie sud-coréenne ne cesse de demander la tenue régulière de telles réunions, l'échange des listes des familles séparées et la possibilité pour elles d'échanger des lettres.

Après la guerre de Corée qui a pris fin par un armistice en 1953, les deux pays sont techniquement restés en guerre, faute de traité de paix. Depuis, l'échange de courriers et d'appels téléphoniques est interdit.

Près de la moitié des quelque 130.000 Sud-Coréens qui ont fait une demande de réunion familialle depuis 1988 sont décédés sans rencontrer leurs parents. La dernière réunion de familles a eu lieu en février 2014, la première du genre depuis plus de trois ans.

Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Deux ophtalmologues suisses en mission bénévole à Hanoï

Le développement du tourisme Actuellement, le tourisme intelligent constitue une tendance inéluctable au Vietnam. Ce type de voyage recourt à l’application des technologies de l’information et de la communication à son essor et attache les intérêts des voyageurs à ceux de l’administration et des entreprises.